mercredi 15 avril 2015

Sinon, j'ai lu : Les fiancés de l'hiver





Bon, me re-voilà avec un livre, les amis. Vous n'avez pas pu passer à côté, il fait beau, chaud, un temps parfait pour se promener, écouter les doux gazouillis (les vrais, pas ceux de twitter), se dire qu'on a vraiment les jambes très blanches quand même attends je vais pas sortir comme ça, et lire dans l'herbe. Mais lire quoi?, hurle la foule en délire. Pas de panique, j'arrive.




 

 Les fiancés de l'hiver (La passe-miroir, livre 1; Christelle Dabos).


Il y a des livres comme ça qu'on lâche difficilement.
Pourtant, ce n'était pas gagné. Avec ses 520 pages au compteur littéraire, et la promesse d'un suspense final contenu dans le système affiché de "livre 1", il avait tout pour me laisser un peu réticente, celui-là. En plus, un gros comme ça, on ne peut pas le mettre dans son sac à main, c'est difficile à lire dans les salles d'attente, et même au lit. (Sérieusement, vous vous mettez comment, pour lire au lit un gros livre? Sur le ventre, on finit par avoir mal aux bras, et sur le dos, c'est lourd à soulever. La vie est dure, parfois.)

Et... c'est une merveille.

Les fiancés de l'hiver est donc le volume 1 de la série "La passe-miroir", de Christelle Dabos, et il a remporté le prix du premier roman jeunesse organisé par Gallimard Jeunesse, RTL et Télérama.
Faut-il le dire, c'est totalement mérité.
Dans ce roman fantasy (ou fantastique roman), on plonge dans l'histoire d'Ophélie (joli prénom), jeune demoiselle qui vit dans un irréel monde joli et paisible et qui a un don bien particulier : elle peut "lire" les objets, connaître leur histoire en les touchant, et rien que cette idée est fabuleuse. Mais ce n'est pas tout, elle peut également traverser les miroirs...et elle a même une écharpe qui dort souvent autour de son cou et qui s'affole et casse tout dans sa chambre si elle part sans la prévenir. Drôle de demoiselle, entêtée et timide, résolue et maladroite, myope et solitaire, elle apprend (et nous avec elle) qu'elle est l'objet d'un mariage arrangé avec un certain Thorn ( personnage qui n'a rien pour lui), l'obligeant à quitter sa famille, à se rendre dans la glaciale "Citacielle" pour y retrouver un homme non moins glacial, et à découvrir un clan des dragons dont on ne peut que sous-estimer la complexité.
Le point de départ est classique en roman fantasy : un héros à priori banal (dans son univers en tout cas) qui connaît un bouleversement dans sa vie, et qui découvre qu'il a malgré lui un rôle énorme à jouer dans un autre monde. (C'était là le point de départ de notre cher Harry Potter, et avant lui de Frodon lui-même... Jusque là, rien de nouveau sous le flocon.)
Pour avoir de la force et de l'intérêt dans la lignée du genre, il faut donc faire fort, et le défi est relevé. La plume est agile, élégante, les phrases s'enchaînent dans une subtile alchimie qui fait la part belle à l'action sans jamais en écorcher la qualité de la langue. Au contraire, l'ensemble est d'une rare qualité littéraire, tout en restant réellement accessible.
L'histoire est très jolie et palpitante, je ferai exprès d'en dire peu, pour vous laisser les joies des surprises... Mais la petite Ophélie va de découverte en découverte, et les personnages qui l'entourent sont de magnifiques créations, loin d'être à l'emporte-pièce : complexes et mystérieux, ils ne se laissent dévoiler que par la perception interne de la narratrice et sont tous riches de secrets et d'ambiguïtés. Part belle faite aux dialogues, on navigue dans cet ensemble très cinématographique, de scène en scène, chacune ciselée avec art, inscrivant chaque personnage dans sa subtilité.
On s'attache à eux, et à Ophélie surtout, portée à bout de bras par l'auteur(e) comme un réel personnage-héros joli et sympathique tout en étant nouveau (gageure en la matière). Encore davantage, on s'attache à la plume, au style, à la fois simple et très fin, à même d'être dévoré tout en étant de très, très grande qualité.


J'allais écraser une larme en tournant la dernière page, me demandant jusqu'à quand (enfin) faudrait-il que je patiente pour le tome 2, lorsque j'ai découvert que l'éditeur venait d'en assurer la parution en novembre 2015. Décidément, comme ce roman, la vie est bien faite.




 

Christelle DABOS, Les fiancés de l'hiver, La passe-miroir livre 1, Gallimard Jeunesse, 2013



18 commentaires:

  1. Je crois que c'est exactement le genre de livre que j'ai besoin de lire en ce moment... cela fait une éternité que je n'ai pas lu de roman alors je m'y remettrai peut-être avec celui-là ;-) Merci pour cette jolie découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rho, si j'avais su ! C'est du fantastique, je te préviens ;-) mais il est superbe !

      Supprimer
    2. Oh oui, si tu as envie de te détendre avec un bon roman à la fois prenant et bien écrit, n'hésite pas ! :)

      Supprimer
  2. Ce livre est une perle ! La fantasy française, ça ne court pas les rues et là, elle nous offre un régal d'histoires, de personnages, de décors. Le principe des mirages, c'est quand même fabuleux, non?
    (Oui, je suis tout emballée derrière mon écran, ravie de lire ta présentation ! )
    Le suspens, la richesses des personnages, le renouveau du fantastique (bon, je n'ai rien contre les elfes - sylvains ou de maison- mais parfois, il faut réinventer le monde de l'imaginaire!): cette saga se distingue tout comme Philipp Pullman a su ériger A la Croisée des Mondes - mon n°1 inébranlable.
    Bref, Cél, tu l'auras compris: ce livre, je n'attends que la suite ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah je suis heureuse que tu te sois retrouvée dans cette critique, Emi! Philipp Pullman est une sacrée référence, il est vrai, mais ce n'est pas mon favori... Et, tu as tellement raison, c'est difficile de lire un bon roman fantastique qui ne reprend pas un monde imaginaire devenu traditionnel!
      Nous sommes deux à trépigner pour avoir la suite alors... :)

      Supprimer
  3. Grâce à Émilie, je m'y suis plongé il y a quelques temps.
    C'était un véritable petit bonheur.
    Comme toi, j'étais un peu réticente au départ, mais comme la fantasy est ce qui ma fait rêver petite fille, je me suis dit qu'elle le pourrait encore... Je n'ai pas réussi à lâcher le livre...
    Est-ce qu'il se lit bien dans la salle d'attente, dans le lit, dans le métro? Je ne sais pas. Parce qu'il se lit bien d'un bout à l'autre assis dans le divan, se levant à peine parfois pour aller boire un peu d'eau... Depuis Pierre Bottero, il n'y avait pas eu de fantasy qui avait su me trouver à ce point.
    J'espère que tes mots sauront donner envie à tous de, comme je l'ai fait, descendre à l'étage des enfant à la bibliothèque pour repartir en douce, le livre sous le bras...
    K.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pierre Bottero, je l'ai tant, tant aimé... Ses livres m'ont accompagnée, j'ai grandi avec, je les ai relus plusieurs fois en quelques années d'écart, les années essentielles où je me construisais.
      Merci pour tes gentils mots joli Kolibri!
      N'hésite pas à continuer à emprunter de la littérature de l'étage des enfants de la bibliothèque, parce que, si elle est de qualité, je la trouve mille fois plus plaisante que n'importe quel roman pour adulte.

      Supprimer
  4. Merci encore pour cette belle découverte! Je crois savoir quelle sera ma prochaine lecture! :-)
    Eloïse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi Eloïse! Oh ouiiiii n'hésite pas!

      Supprimer
  5. Mmmm conseil intéressant... Je suis en panne sèche de lecture depuis un moment, mon cerveau refuse tout simplement... L'homme sans qualité est sur ma table de nuit depuis... non, je ne peux pas le dire. Peut-être ce livre me redonnera l'élan... en plus, il est à ma médiathèque.
    (Quelles belles photos pour illustrer ce billet, ça donne encore plus envie...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup! :) J'espère qu'il te plaira!

      Supprimer
  6. Coucou Cél !
    Il a l'air très chouette ce livre, voilà une éternité que je n'ai pas lu de fantasy, c'est peut être le moment ? ;-)
    Merci pour tes conseils avisés.
    Bon dimanche et bisous jolie Cél !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, moi je dis, c'est un signe.
      :)
      Plein de bisous Mnémo!

      Supprimer
  7. Oh la la, qu'est-ce j'ai aimé ce livre ! Je l'ai lu l'été dernier, lorsque tu en avais parlé sur ton Instagram. Et puis je passais souvent à côté de lui à la bibliothèque, sans jamais me résoudre à l'emprunter...

    Quelle bonne idée j'ai eu de me fier à toi ! :D Parce qu'il faut dire qu'à la base je ne suis pas du tout, du tout, fantasy ni conte rocambolesque. Moi ce que j'aime ce sont les histoires réelles, les drames qui remuent bien les tripes ou des histoires sur des gens "de tous les jours".

    Sauf que l'été dernier, au calme dans ma maison de campagne en Bretagne, je l'ai dévoré de bout en bout. Sans m'arrêter ! Et j'ai adoré ! Et c'est aussi pour ça que j'ai une tendresse toute particulière pour ce bouquin, qui me rappelle les vacances, la Bretagne et le soleil :-p

    Vivement la suite.

    Et puis je voudrais dire que moi aussi j'adore le rayon jeunesse, qu'on y trouve de petites perles pleines de tendresse et d'émotions fortes.

    Bonne soirée Cél !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh là là, j'en suis vraiment très heureuse! J'étais vraiment loin de me douter que mes conseils sur Instagram ne tombassent pas dans l'oreille de sourds, surtout en matière de littérature! Merci beaucoup, beaucoup, Marine, c'est un super encouragement :)

      Supprimer
  8. Merci beaucoup pour ton article qui m'a fait faire une belle découverte !!! Je t'avoue qu'au tout début j'ai eu un peu de mal à accrocher mais tu en avais fait tellement d'éloges que ça m'a donné envie de poursuivre et je ne l'ai pas regretté !! Je vais avoir du mal à attendre novembre du coup... J'ai tellement hâte de découvrir la suite des aventures d'Ophélie !
    Merci encore pour ce très bon conseil de lecture, on ne tombe pas si souvent que ça sur des livres qui nous plaisent =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Lili, ton retour me fait très plaisir! Sur "les mots ailés", je promets de mettre plein d'avis de livres! :)
      (Oh, moi aussi j'ai du mal à attendre la suite... J'adore guetter la sortie d'un livre, je trouve ça magique!)
      Bonne journée à toi, Lili!

      Supprimer
  9. La deuxième photo avec la tranche cassée me fend le coeur ;_;

    RépondreSupprimer

*Merci de vos mots! *