mercredi 28 janvier 2015

Voulez-vous crêper avec moi ce soir?







-Bonjour, monsieur l'officier de police. Je viens pour ma femme, monsieur l'officier de police.
-Mais crêpez-donc, je vous en prie.
-Eh bien, tout à commencé par une simple crêpe. Je ne m'en crêpais guère, après tout, tout le monde peut se crêper... Puis, de fil en crêpe, elle s'est mis à crêper, crêper, crêper sans relâche. Je lui avais pourtant bien dit. "Crêpera bien qui crêpera la dernier, Josette, méfie-toi, parce qu'à trop crêper, tu finiras par le regretter."  -"Toi, tais-toi et va aux crêpes", je l'entends encore. "Tu as toujours crêpé le premier. Rappelle-toi. Je n'étais encore qu'une petite crêpe sur la poêle que tu crêpais déjà, à tous vents, crêpe la galère. Ah, ma mère m'avait bien dit, elle m'avait dit de me crêper des maris un peu trop hâtifs en matière de crêpe. Elle m'avait dit, n'ouvre pas ta crêpe au premier venu, crêpe-toi des beaux discours, et ne va pas crêper avec des inconnus.  Seulement voilà, tu n'es pas un inconnu, Georges, et tu crêpes depuis trop longtemps pour que je ne crêpe pas à mon tour. Aux crêpes les bonnes résolutions, qui crêpe crêpe. Et ne vends pas la peau de la crêpe avant de l'avoir tournée. Je ne crêperai pas de la maison de si tôt. C'est ma crêpe ma bataille, je resterai la crêpe haute. "
-Oh! Vous l'avez crêpée?
-Je n'ai pas osé, monsieur l'officier de police. On dit de ne jamais crêper une femme. Surtout la sienne, monsieur l'officier de police.

 


-Je crêpe. Alors, elle a continué à crêper?
-Crêpe sur crêpe, matin et soir. Elle s'est mise à crêper à toutes les crêperies. Comme Alexandre, elle aurait souhaité qu'il y ait d'autres crêpes pour pouvoir crêper encore plus de crêpes. Elle disait souvent que la constance n'était crêpe que pour les ridicules, qu'il n'est rien de si doux que de triompher de la résistance d'une belle crêpe, et que le courroux du ciel ne la crêpait guère. Je ne savais plus où crêper de la crêpe. J'étais perdu, monsieur l'officier de police, au fond de la crêpe. Alors...Alors un soir, je me suis dit, ça ne peut plus crêper. Il faut qu'on crêpe. A trop crêper, on finit par se brûler la crêpe. Tel est crêpé qui croyait crêper. J'ai attendu qu'elle crêpe, et je l'ai prise en flagrant crêpage.



-Était-elle totalement crêpée?
-Totalement, monsieur l'officier de police. Enfin, cela ne m'a pas choqué, je connais la crêpe de ma femme, tout de même. Je ne suis pas né de la dernière crêpe. Mais quoi qu'il en crêpe, j'étais aux crêpes de la voir ainsi, crêper sans vergogne, le cœur en crêpe.
-Qu'a-t-elle crêpé, alors?
-Elle m'a regardé de crêpe en cap. Elle m'a dit : "Tu crois que je n'ai pas compris ta petite crêpe? Ah, mon pauvre Georges, tu me prends pour une crêpée. Mais je suis moins incrêpue que tu ne le crois. J'ai tout crêpé. Depuis des mois. Je fais mes valises, je pars, je n'en crêpe plus de subir tes crêpes." J'ai essayé de la retenir, monsieur l'officier de police. En crêpant, crêpant encore, je lui disais "reviens", je suppliais : "ne me crêpe pas, il faut tout crêper, tout peut se crêper". Je lui répétais que je lui crêperais des crêpes bleues, des crêpes qu'on crêpe avec les yeux, je lui assurais qu'elle crêpait devant elle un nouvel homme. Elle disait "encore des crêpes, toujours des crêpes, les mêmes crêpes... rien que des crêpes. Moi les crêpes enrobées de douceur se posent sur ma crêpe mais jamais sur mon cœur. " J'ai crêpé, encore et encore.
Rien n'a crêpé, monsieur l'officier de police. Mes crêpes allaient se perdre dans un ciel aussi crêpé qu'une crêpe ouverte aux quatre vents. Elle n'en avait crêpe. Vous connaissez les femmes.

 

-Ah, à qui le crêpez-vous. Vous crêpez un converti, monsieur.
-Alors, monsieur l'officier de police... alors je l'ai prise à bras la crêpe. Elle m'a provoqué, elle m'a dit "crêpe-moi mal, Johnny, envoie-moi aux crêpes, zou, crêpe-moi mal, Johnny,...
-..."Moi j'aime la crêpe qui fait boum"?
-Vous crêpez vos classiques, monsieur l'officier de police.
-Ne noyez pas la crêpe. Au fait, mon ami.


 

-C'est là, monsieur l'officier de police, que je l'ai crêpée. Ma crêpe n'a fait qu'un tour. Je n'y tenais plus. Tant va la crêpe à la poêle qu'à la fin elle se crêpe. Voilà. Crêpez-moi, je n'aurai que ce que je mérite. Je me livre en toute crêpe, je ne crêpais plus de me faire crêper, et je ne suis que d'autant plus crêpé de savoir qu'elle ne crêpera plus jamais. Avec sa petite façon de crêper bien à elle.
-Quelle histoire, monsieur, quelle histoire...
-Je sais. Mais le cœur a ses crêpes que la crêpe ne connaît point.






Voulez-vous crêper avec moi ce soir?

4 recettes (GF, opt. VGL),

2 salées,

2 sucrées!

(Si avec tout ça vous n'avez pas envie de faire honneur à la Chandeleur...)




Oh, je n'ai pas la prétention de vous donner une recette miracle, les amis, juste quatre recettes qui fonctionnent très très bien ici! Deux pâtes, déjà : une salée, une sucrée, même si elles sont plutôt interchangeables. Elles sont sans gluten, et pourtant très moelleuses! L'ajout d'un œuf est facultatif, je les ai faites parfois avec, parfois sans, il faut juste ajouter un peu d'eau dans la pâte et les faire un peu plus épaisses sur la poêle si l'on n'en met pas.

Pour la garniture, je fais simple : des légumes râpés ou coupés en petits morceaux, même pas cuits au préalable (simple on a dit!), disposés sur le dessus de la pâte pendant qu'elle cuit et qu'elle n'est saisie que d'un côté. On attend un peu, on referme, et hop, tout est chaud et drôlement bon. On peut même les faire à l'avance et les réchauffer en les passant une petite minute au four ou à la poêle. J'aime bien que les légumes soient "pris" dans la pâte, plutôt moelleuse d'un côté, croustillante de l'autre...



Crêpe Salée #1 :

Crêpe aux carottes, cannelle et fleur de sel

 



Pour la pâte:
-120 g de farine de riz/ sarrasin (j'ai mis moitié-moitié, mais on peut très bien en choisir une seule)
-30 g de farine de pois chiche
-1 c à c. de bicarbonate de sodium
-1 c. à soupe de vinaigre de cidre
-de 170 à 200 ml de lait végétal
-1 càs d'huile d'olive
[-facultatif : un œuf]
 

Garniture (pour une crêpe) :
1/2 carotte râpée
1/2 càc de cannelle
1 filet de jus de citron
1 pincée de fleur de sel 

 

Préparez la pâte : mélangez les farines, puis le bicarbonate et le vinaigre. Délayez peu à peu avec le lait, ajoutez l’œuf si vous en mettez, sinon, ajoutez un peu plus de lait, ou un peu d'eau tiède. La pâte doit être plutôt épaisse. Laissez reposer une heure. Au bout de ce temps, réajustez la texture de la pâte en ajoutant un peu d'eau si besoin.
Faites couler une louche de pâte dans une poêle en fonte légèrement huilée. 
Pendant qu'elle cuit, ajoutez sur le dessus la carotte râpée, la cannelle, le jus de citron. Quand le dessus a l'air saisi, repliez la pâte délicatement sur elle-même, prolongez quelques instants la cuisson. Servez chaud, parsemé de fleur de sel, avec une salade de jeunes pousses.



 Une deuxième recette salée, celle de l'Italien venu faire un petit tour en Bretagne.

Crêpe salée #2 :

Crêpe aux blettes, raisins et pignons

 



Pour une à deux crêpes :
-la feuille d'une tige de blette
-une poignée de raisins secs
-une poignée de pignons de pin
-1 c à café de tamari 

Faites la pâte comme indiqué ci-dessus.
 Faites couler une louche de pâte dans une poêle en fonte légèrement huilée. 
Pendant qu'elle cuit, ajoutez sur le dessus la feuille de blette découpée en petits morceaux. Quand le dessus a l'air saisi, ajoutez le tamari, repliez la pâte délicatement sur elle-même, prolongez quelques instants la cuisson. Servez chaud, parsemé de raisins et pignons torréfiés.



On passe au dessert?


Crêpe grillée aux pommes râpées et aux pistaches marinées

 

Pour ces crêpes sucrées, des associations douces et adaptables!
La première, aux pommes, parce que ce sont mes préférées, les crêpes aux pommes. Celles-ci sont habillées de pistaches ayant mariné dans un peu d'eau de rose, que l'on pourra aisément remplacer par de l'eau de fleur d'oranger (ou rien du tout!), et ce que j'aime particulièrement, c'est les décorer de (plein de) pomme râpée encore crue, qui, passée sous le grill, se transforme en allumettes grillées délicieuses.
L'ensemble se réchauffe pendant que la pomme fond très légèrement, et le résultat est un dessert (ou un goûter!) plein de gourmandise.



Pour la pâte :
-70g de farine de châtaigne
-50g de farine de sarrasin
-20g de farine de pois chiche
-1 càc de bicarbonate de sodium
-1 càs de vinaigre de cidre
-De 170 à 200 ml de lait végétal
-2 càs de sucre complet
[-Facultatif : un oeuf]

Pour la garniture (pour une crêpe)
1/2 pomme râpée
1/2 verre de pistaches
1 c à soupe d'eau de rose (ou de fleur d'oranger)
1 c à café de sucre intégral

La veille, ou plusieurs heures avant, disposez les pistaches débarrassées de leur coque dans un ramequin et ajoutez l'eau florale.


Préparer les crêpes : mélangez les farines, le sucre, puis le bicarbonate et le vinaigre. Délayez peu à peu avec le lait, ajoutez l’œuf si vous en mettez, sinon, ajoutez un peu plus de lait. La pâte doit être un peu épaisse. Laissez reposer une heure. Au bout de ce temps, réajustez la texture de la pâte en ajoutant un peu d'eau si besoin.  
Faites cuire les crêpes en déposant une louche de pâte dans la poêle, et en les retournant délicatement au bout de quelques minutes.

Lorsque les crêpes sont cuites, râpez la pomme. Ouvrez une crêpe, garnissez-la d'un peu de pomme râpée. Refermez-la et disposez d'autres allumettes de pommes sur le dessus. Saupoudrez de sucre intégral. Faites passer l'ensemble sous le grill quelques minutes. A la sortie du four, ajoutez les pistaches.

 

  Et la petite dernière...

Crêpe à la confiture d'agrumes express et au chocolat noir

 



La deuxième recette sucrée est un classique, la préférée de mon gourmand plus crêpé que n'importe quelle crêpe. J'ai inventé pour lui cette petite confiture express qui ressemble à une marmelade [sans le sirop de glucose], douce-amère, avec une pointe de miel sous la dent, que la douceur du chocolat noir vient tempérer.


Pour la pâte : voir plus haut

Pour la fausse confiture d'agrumes (donne un petit pot)
-1 clémentine
-6 kumquats (remplaçables par une orange épluchée)
-1/2 citron
-1 verre d'eau
-3 càs de miel (ou sirop d'agave)
-1/2 càc d'agar-agar


50g de chocolat noir

Préparez la confiture : découpez les kumquats sans les éplucher. Épluchez la clémentine, détaillez-la en quartiers, ajoutez le jus du demi citron pressé. Disposez l'ensemble dans une casserole et ajoutez l'eau et le miel. Portez à vive ébullition pendant 10 minutes, en veillant à ce que cela n'attrape pas la casserole (ajoutez de l'eau si besoin). Ajoutez l'agar-agar, mélangez bien et retirez du feu. Versez dans un petit pot, retournez-le et conservez au frais. La confiture se garde environ 15 jours.




Assemblez : tartinez une crêpe encore chaude de confiture d'agrumes, puis d'un filet de chocolat noir fondu au bain marie.



 
Bonne chandeleur!

24 commentaires:

  1. Râââââh !!! Je crêpe tes délires et tes recettes ! Je t'imagine bien te crêper toute seule comme une crêpe en crêpant cet article ! A defaut d'avoir tous les ingrédients pour tes crêpes, je vais accommoder mes classiques crêpes de ta crêpante marmelade ! Joyeuse chandeleur ! Eloïse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah, ça, c'est un commentaire comme je les crêpe!! C'est vraiment trop crêpe, tu es une petite crêpe Eloïse, je suis ravie de t'avoir un peu crêpée! Et tu as vu juste, je me crêpais toute seule :) Et la gourmandise va drôlement bien avec le délire crêpé! Joyeuse chandeleur à toi aussi! (Dis, tu nous diras ce que c'est, toi, tes "classiques crêpes"?)

      Supprimer
  2. Wahou ! Wahou ! Wahou !
    Ce n'est plus beau là ... Non ... C'est juste MA-GNI-FIIIIQUE !
    Ce n'est pas appétissant là ... Non ... C'est à tomber !
    Visuels superbes.
    Recettes parfaites ( perso, je fais les mêmes GF version salée mais remplace la farine de pois chiche par de la fécule dans la version sucrée -quand j'en fais 2 différentes et que je ne la joue pas "grande flemme" je veux dire ) et garniture encore pire que mieux que mieux que pire que trop géniales : simples et efficaces. Tout ce que j'aime en somme.
    Merci Cél pour toutes ces jolies histoires que tu nous contes là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rooooooo Laurence, Laurence, mais je ne sais plus où me mettre, moi, avec tout ça!!
      C'est vrai qu'il m'a demandé du temps, celui-là... Oh, je n'en suis pas pour autant vraiment satisfaite! Mais c'était amusant à faire :)
      Non mais oh là là mais oh là là mais quels compliments arrête tu es la crêpe des exagéreuses toi!! Si TOI tu me dis que les photos sont pas mal et que les recettes ressemblent un tout petit peu à des recettes que tu pourrais faire, mais roooo, je suis TROP contente! :)
      Merci à toi pour venir partager mes histoires. Les histoires sont faites pour être partagées <3
      Bonne soirée et plein de... bises gourmandes! <3

      Supprimer
  3. Waw ... devine de quoi j'ai envie maintenant ? De crêpe chocolat -marmelade kumquat/clémentine.
    Des photos sont un délice, mais alors que dire de tes recettes ! Et ton histoire m'a faire rire, merci merci Cél =)
    Vivement le week-end que je puisse crêper comme bon me semble ;-)
    Belle et douce soirée chère Céline.

    Emi

    PS: je n'ai pas su commenter via le compte Wordpress, il m'indique une erreur comme quoi "I do not own that identity". Soit !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est quoi ce wordpress?? Pff, la technique! :)
      Merci, merci beaucoup Emi, je te souhaite plein plein de crêpes joyeuses! Je suis ravie de t'avoir fait sourire après... une rude journée, alors? Roo, c'est quoi encore cette histoire? On t'a cherché des crêpes? Dis moi qui c'est, je vais te les crêper direct!
      <3
      Plein de bisous Emi, et merci de ta gentillesse!

      Supprimer
    2. =) Non, non rassure-toi Cél, c'était juste une longue journée de séminaire avec toute mon équipe du labo. Très chouette =)
      Quoique mon chef m'a crêpé - pour la 1ère fois de ma vie- sur mon végétarisme. Heureusement, nous étions 3 et c'est bien connu, l'union fait la force (et les crêpes!) ;-)
      Plein de bisous crêpés au kumquat pour cette soirée ;-) (c'est quand même un nom comique "kumquat", je me demande comment s'appelle l'arbre...)

      Emi

      Supprimer
    3. Ah ah ah, carrément, kumquat, j'adore ces mots que l'on peut dire vingt fois tout haut et qui perdent leur signifié, tu sais... Comme lorsque l'on répète vingt fois "pyjama", jusqu'à ce que l'on prononce le signifiant en perdant le référent, ce qui devient une suite de son très drôle. (Enfin, moi, ça me fait beaucoup rire, mais chacun ses folies! :)))
      Je suis rassurée pour ta journée alors! Oh, tu as de la chance d'être entourée!
      Bisous crêpés Emi <3!

      Supprimer
  4. Bon je te l'ai déjà dit sur Crêpebook, mais je me répète ici aussi ; cet article est des plus inspirants :) il n'a pas dû être évident de rédiger un texte aussi crépu ! Mais alors quel résultat ! Maintenant, c'est avéré que ton don de plume n'a rien à envier à tes autres performances, quelles soient culinaires ou photographiques (et même pour la guitare tiens, pendant que j'y repense ! Et aussi pour le maniement de la crêpière si j'en crois les photos ^^). Continue sur cette lignée, petit Écureuil croqueur de mots et de belles crêpes crousti-fondantes, tu as du potentiel :)

    Je testerai avec grand plaisir tes deux types de pâte à crêpe et surtout LES GARNITURES !!! Tu sais que l'une des choses qui me fait le plus plaisir dans tes recettes, outre la simplicité de réalisation et l'authenticité qui s'en dégagent à chaque fois...c'est tes associations d'ingrédients. On dirait mais tellement, tellement, MOI !!! Ça me fait plaisir d'une part parce qu'on va pouvoir s'échanger des idées sur ce point. Et d'autre part, ça me rassure de ne pas être la seule à "oser" ces mélanges qui, à mon sens n'ont rien de bien étrange d'ailleurs :) Absolument toutes tes garnitures proposées me séduisent ! Celle à la blette et aux raisins secs me donne terriblement envie et me permettra d'assouvir en partie une très vieille envie de Tourte sucrée aux blettes/raisins secs/pignons, à la Niçoise... Ça fait très longtemps que je veux en faire une (à défaut de pouvoir en déguster par chez moi... Ici, c'est plutôt la tarte aux pralines qui remporte tous les suffrages), hélas je ne trouve PERSONNE disposer à collaborer au moment de la dégustation... Et en cuisiner une entière pour le petit moineau que je suis... Dommage que tant de kilomètres nous séparent sinon tu aurais eu droit à un tea time bletteux en ma compagnie ;) Enfin ça pourra s'arranger si tu passes par Lyon un de ces jours prochains !!!
    Pour finir ce long commentaire, des associations qui marchent bien (selon moi), sur les crêpes (ou ailleurs): brocoli/amandes grillées, champignons des bois/myrtilles, tombée d'épinards frais/sésame/citrons confits, semoule de chou-fleur/cacao amer... Et gratinées avec un peu de fromage, si tu en consommes, c'est plutôt une réussite. Et pour les sucrées: confiture d'abricots/fleurs de lavande, miel de sarrasin/pignons grillés, sirop d'érable infusé au safran, compote de pommes au garam masala, miel/thym et l'une de mes préférées: carottes râpées rapidement poêlées dans un soupçon de lait d'amande, de sucre et d'eau de fleur d'oranger ou de rose. Ou façon carrot-cake avec des éclats de noix et du zeste d'orange... Miam ! C'est malin, j'ai faim maintenant :) Bonne Chandeleur, douce Cél ! Des bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah ah! Mais tu es troooooop gentille Kat'! Merci :) Je suis toute crêpée!

      Bon, si les garnitures te parlent, j'en suis ravie alors! Tout est adaptable, après tout, ce ne sont que des suggestions... Mais, leur authenticité, si tu en vois une, c'est un très joli compliment, qui compte pour moi! :) Ravie de t'inspirer un peu pour les mélanges (et pour les voyages, ha, veinarde...)
      Et sinon, Lyon est un peu loin pour moi (même si c'est le lieu de naissance de mon tendre et cher et que nous y sommes déjà allés, déguster de sacrées brioches aux pralines, passer des heures dans les librairies, et prendre la ficelle pour monter sur la Croix-Rousse...) Et si jamais nous y retournons, je ne manquerai certainement pas une table aussi prometteuse que la tienne!! Promis!
      Sinon, merci énormément pour tes idées, toutes plus alléchantes les unes que les autres! J'aime bien l'idée du safran et sirop d'érable, je n'ai jamais goûté le safran, mais cela sonne bien! :)
      Bisous aussi Pom(râpée)aufour!

      Supprimer
  5. Et bien si tu passes par la Ville aux Deux Collines et au Trois Fleuves, n'hésite pas à reprendre la ficelle pour monter à l'assaut de la belle Croix-Rousse, où j'ai la chance de vivre et nous partagerons ensemble une crêpe sirop d'érable et safran ;)

    Je compte tester ta pâte avec la version sans oeuf, mais je n'ai pas de crêpière en fonte. Tu crois sur ça posera problème ? Et à peu près quelle quantité d'eau ajouter ?

    Et autre petite question, un peu hors sujet je l'avoue: je voudrais essayer de refaire tes fabuleux palets à la mandarine/lentilles corail et noisettes mais avec d'autres fruits (en prévision de la fin des agrumes) et aussi en version salée. Aurais-tu des idées, notamment en terme de quantité de chaque ingrédient pour respecter la texture de la pâte avant cuisson? Genre une purée de légume ou un coulis de tomate peut-être? Ou une tapenade ? Et des graines de tournesol pour remplacer les noisettes ? Merci d'avance pour tes suggestions ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est trop gentil! Vivement une crêpe sur la Croix-Rousse alors!!

      Bon, la poêle en fonte, c'est vraiment un indispensable de la crêpe quand même... Cela dit, ça marche sans, à condition d'avoir un ADN compatible avec le retournage de crêpe sans s'énerver! En version sans oeuf, rajoute simplement une càs d'eau ou de lait, et après, au moment de la cuisson, il faut vraiment ajuster, tout dépend de tes farines. Sans poêle en fonte, préfère une pâte un peu épaisse, et ne tente pas des crêpes de trop grand diamètre! Mais elles resteront délicieuses :)

      Alors, pour les biscuits, je ne sais pas, je compte sur toi pour nous tenir au courant! En version sucrée, remplace la clémentine par 2 c.à soupe de compote... En salé, j'ai peur que le coulis de tomate soit trop liquide. Purée de légume peut-être, ou tout simplement 1 grosse c. à soupe de purée d'amande. Et pour le contenu, je te fais confiance, graines de tournesol, graines de courge/curcuma, cacahuètes/poivre...

      Supprimer
    2. Merci pour tes idées, j'essayerai ça dès que possible ! Et puis c'est sûr que la fonte...il n'y a pas mieux pour crêper :) À l'occasion, ce sera un investissement utile à prévoir pour une grande fan de crêpes comme moi !!

      Supprimer
  6. En voilà des crêpes qui ont l'air crêpeuses ! Demain je devrais avoir le temps de crêper, alors je vais crêper sévère, en sucré et en salé (crêpement madame !), carottes et pommes au menu.
    C'est qu'il ne faut pas me crêper avec des crêpes pareilles, je ne peux pas crêper la tentation moi !
    Bref, excellentes idées, comme d'habitude.
    Ah, et si je puis me permettre, le granola guérison rapide guérit vraiment rapidement : visite de contrôle aujourd'hui, plus d'attelle, bon il vaut mieux que je crêpe plutôt que de courir ou gravir trop d'escaliers, mais je peux même reprendre le travail (doucement) la semaine prochaine !
    Merci encore <3
    A bientôt Cél, bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah :) J'espère que tes crêpes seront bonnes!
      Pour le granola, j'en suis ravie, il était vraiment spécial guérison :) Et chouette pour ton retour vers la marche quasi normale!!
      Bon weekend et goûte ta rémission Mnémo!
      <3

      Supprimer
  7. Chandeleur ou pas nous crêpons tous les dimanche soir version sucrée, s'ajoute de temps à autre la version sucrée. Bretagne oblige, nous c'est sur la galetiere! Tes accompagnements me font très envie! Crêpes bien ma Cel! 💞 Sarah

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ce doit être merveilleux, le dimanche soir chez toi, alors! Merci de ton passage Sarah, j'espère que les crêpes d'hier soir étaient bonnes, et que celle de ce soir, chandeleur oblige, le seront également! ;)

      Supprimer
  8. Une crêpe se profile en mon esprit,
    Déjà se profilait à 2 mois de Noël,
    Se profile encore, en mon cœur,
    Continuera à se profiler... en pensée & rêve,
    Un jour, je sais, j'en dégusterai,
    Avec toi, auprès de toi,
    Nous rirons du chemin parcouru,
    Nous rêverons à deux,
    Explorerons la Vie, ton environnement,
    Que ce jour... se profile un peu plus chaque jour qui passe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une crêpe,
      plein de crêpes,
      et surtout...
      Des sourires,
      des histoires,
      plein de douceur...
      Celle de l'amitié
      Qui est plus dorée et plus moelleuse
      Encore
      Qu'une crêpe.
      <3

      Supprimer
  9. Cet article est vraiment super!! J'ai ri toute seule devant mon ordinateur en lisant cette histoire de crêpe!! Tu es une magicienne des mots, tu sais?!!
    La dernière crêpe que j'ai mangée remonte à la semaine dernière, elle m'a été offerte par une élève, c'était vraiment très mignon, et bon!! Je cherchais justement une recette simple pour faire des crêpes salées, je vais tester la tienne!!

    Merci encore pour ce moment d'hilarité!!

    Je t'embrasse

    Emeline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, offerte par une ELEVE? Mais tu as trop de chance, toi!! Moi je n'ai jamais reçu de crêpe! Ils sont supers dis donc les tiens! :D (Cela dit j'ai reçu plein d'autres trucs marrants, des bonbons, des mini-bountys, des bracelets en élastiques... :))
      Pour les crêpes salées, tu peux essayer cette recette, j'espère qu'elle te plaira! Si tu n'as pas tous les ingrédients, n'hésite pas à simplifier, les crêpes salées sont très simplifiables! De la farine de sarrasin, de l'eau... Un œuf éventuellement (1 pour 200g de farine), et hop! Crêpe party!
      Merci à toi de tes commentaires toujours si gentils!
      A très bientôt Emeline! ;)

      Supprimer
    2. Oui, une élève de 5ème trop mignonne!! On se voit toutes les deux le lundi midi pour faire de la lecture et de la compréhension et du coup, elle m'a apporté une crêpe!! Je n'ai jamais eu de mini-bountys en revanche mais j'aimerais bien!!

      Je t'embrasse!!

      Emeline

      Supprimer
  10. Il est fabuleusement gourmand ton article ! Et drôle aussi ! Cette histoire de crêpe, merveilleuse. Comme toi.
    Mille bises,
    Lili

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est toi qui est merveilleuse, Lili :) Un jour j'irai manger dans ton restaurant qui me fait rêver, et ce sera la fête!! :) Mille bisous aussi! <3

      Supprimer

*Merci de vos mots! *