vendredi 2 janvier 2015

Velouté butternut et cacahuète, crumble de riz, et welcome 2015



-On écrit la date en haut de la copie. Comment, Jessica? Oui, on est en 2014. Bientôt 2015. Vous vous rendez compte? On écrira 2015 sur la copie.

-QUOI?? Oh ça fera bizarre!

-Oui.

-2015? On n'y pensera jamais. Il faudra tout le temps nous le rappeler.

-Je devrai vous répéter les choses. (soupir.) Ça me changera. Oui, Charline?

-En même temps,en même temps, quand on est passés de 2013 à 2014, ça devait être pareil.

-A peu de choses près, oui. Merci de cette analyse pleine de sagesse Charline.

-Et même avant, de 2012 à 2013!!

-Oui. 

-Ah ah et même de deux mille, deux mille...

-On ne va pas toutes les faire non plus.

- Et encore, quand AVANT c'était mille neuf cent, euh, ...

-Et oui. Et lorsque nous sommes passés de 1999 à 2000, vous imaginez? Tous les chiffres ont changé!

-Oui. Mes parents ils me l'ont dit.

[Soupir et coup de vieux.]

-Mais vous imaginez lorsque l'on passera un chiffre plus symbolique? De 2019 à 2020, bientôt? 

-Ah ah, c'est dans, dans... 5 ans! C'est pas bientôt!

-Et après? 2030? 2040?

-2040? Mais... Mais ça se peut pas!

-Si. Ça se peut.

-Ben oui ça se peut!

-2040, 2040!!

-J'aurai l'âge à mon père!

-L'âge DE mon père. Et laisse ce tube de colle tranquille.

- Et.. 2050!!!

-Non. Pas 2050, quand même.

-Pourquoi non?

-Ça se peut pas.


-Arrête de dire ça se peut pas! Ça se peut j'te dis! Hein que ça se peut madame?

-Oui. Ça se peut, comme tu dis.

-Moi j'aime bien le réveillon parce que je peux rester réveillé après minuit.

-Moi je reste tous les soirs réveillé après minuit si je veux.

-Menteur! Menteur!

-L'infirmière a dit que c'est malsain pour notre âge.

-Ouais. Après t'as des cercles sous les yeux.

 

-Vous faites une petite fête pour le passage à la nouvelle année? Baissez les bras, je ne pourrai pas interroger tout le monde.

-Moi je danse avec mon tonton.

-Effectivement c'est la fête.

-Moi je mange du chocolat. Toute la soirée. L'année dernière j'ai eu mal au ventre après.

 

-Moi aussi, moi aussi!

-L'infirmière a dit que...

-Laissez l'infirmière tranquille. Et pas tous en même temps. 
Dites-moi, à votre avis, faut-il se réjouir que l'on change d'année?


 

- Ben oui!

-Oui oui ouiii!

-Nan. Moi je veux pas. Air blasé.

-Tu as perdu ton âme d'enfant alors.

-Mon quoi? J'ai rien perdu! J'ai rien perdu!

-Moi je dis que dès qu'on peut faire la fête ben autant la faire.

 -Oui. Et puis, changer d'année, c'est un bon prétexte, non? Vous savez ce que c'est un prétexte?

-Je sais! Je sais! C'est quand on dit un mensonge.

-Pas exactement...C'est quand on avance une raison pour faire quelque chose alors que ce n'est pas le vrai motif, ce n'est pas la vraie raison.


-Alors pourquoi on fait la fête?

-Pour manger du chocolat.

-Parce que la vie est plus douce avec des fêtes. Parce que la vie est plus douce avec des occasions de se réjouir. Même d'un changement de chiffre.

-Moi j'aime pas les chiffres.

 -Moi non plus, pas trop. Mais j'aime bien les changements d'année. Parce qu'ils nous rappellent que le monde tourne. Quoi qu'il arrive. Et que les jours passent, les mois, les années. Que la terre est ronde et que nous sommes de passage. 

-Mais c'est triste!

-Non, ce n'est pas triste. C'est joli. 

-Alors quand c'est joli, on se réjouit?

-Une jolie idée est toujours un bon prétexte. Vous retiendrez?



Non, ils ne retiendront pas, il faudra leur redire, comme le chiffre 2015, comme les terminaisons du passé simple. Et les années passeront simplement, comme le vent dans les platanes de la cour fait voler les feuilles en même temps que les souvenirs des jours de classe et des jours de fête.





Pour commencer 2015, une recette simple et réconfortante.





J'ai hésité à la publier parce que je la trouve peu originale et pas très jolie, mais c'est une recette que j'ai aimé faire en ce temps de vacances, parce qu'elle est très simple justement, très adaptable (aux contenus des placards et à la faim), et gourmande quand même.
Vous allez me dire que je n'ai pas inventé l'eau chaude.
Je vous dirai oui (d'abord), mais (ensuite) que les recettes très simples du quotidien ont aussi voix au chapitre, après tout. Non?
Une soupe épaisse, et un crumble fait avec des restes de riz (ou du riz cuit exprès!). Le passage au four final donne à l'ensemble une harmonie croustillante que j'aime bien (vous commencez à connaître mon goût pour ce qui croque...), avec les petites noisettes qui se torréfient en même temps que l'ensemble gagne en croquant.
Ce qui est bon, c'est de mettre au fur et à mesure des cuillerées de crumble dedans le bol de soupe. Ce qui est bien aussi avec ce repas express, c'est qu'il se prête parfaitement au réchauffé et aux soirs d'hiver frisquets.
Ces doses sont très raisonnables, n'hésitez pas à les doubler si vous avez des affamés chez vous, ou à accompagner l'ensemble de (bon) pain.


 

Velouté butternut et cacahuète, crumble de riz

(Sans gluten, vegan)

Pour 2 personnes

Pour le velouté
400 g de courge butternut
1 échalote
1 c. à soupe bombée de beurre de cacahuète
Sel, poivre

Pour le crumble
120 g de riz rouge
2 c. à s. d'huile d'olive
40g de cacahuètes
50g de noisettes (poids net)
quelques brins de roquette (facultatif)

-Préparez le velouté : coupez la courge en dés. Emincez l’échalote.
Faites revenir l’échalote dans un filet d'huile d'olive, dans un grand faitout.
Au bout de quelques minutes, ajoutez la courge.
Versez de l'eau à hauteur, couvrez et laissez cuire jusqu'à ce qu'elle soit tendre. (15 minutes environ.)
Mixez avec le beurre de cacahuète, ajoutez de l'eau selon la texture désirée, salez, poivrez.

-Pour le crumble :
Faites cuire le riz selon les indications du paquet.
Préchauffez le four à 180°C.
Mixez les cacahuètes à sec afin d'en obtenir une poudre fine (ce n'est pas grave s'il reste de gros morceaux)
Ajoutez le riz, l'huile d'olive et les noisettes dans le bol du mixeur.
Donnez juste quelques impulsions, pour que l'ensemble s'amalgame, que les grains de riz soient légèrement mixés, mais qu'ils ne soient pas réduits en bouillie non plus.
Salez, poivrez, et disposez l'ensemble dans un plat garni de papier cuisson.
Enfournez 15 à 20 minutes.

Servez le velouté et le crumble à part, le jeu consiste à déposer des petits tas de crumble sur le dessus du velouté pour qu'il s'en imprègne, et pour manger les deux de concert.



A bientôt les amis!


13 commentaires:

  1. Une recette simple et réconfortante comme je les aime! Et un beau dialogue avec tes élèves qui me rappelle certains cours du collège. Ces moments d'échanges informels mais instructifs étaient si plaisants! Bonne et heureuse année 2015! Eloïse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Eloïse! Je suis ravie que cela te rappelle des échanges... en tant que professeur ou en tant qu'élève? ;) Bonne année à toi aussi!

      Supprimer
    2. En tant qu'élève ! Même si je trouve le métier d'enseignant/prof/passeur de connaissance et de savoir, je ne suis pas suffisamment douée pour l'exercer ! La transmission est un art ! :-) Eloïse

      Supprimer
  2. Très jolie tranche de cours, j'aime beaucoup la conclusion.
    Tu as drôlement bien fait de poster ça, la paysanne que je suis en bave d'envie. Du riz croustillant, des noisettes, du velouté de courge ? C'est tout tout tout ce que j'aime, et j'aime avoir des trucs simples pour faire ce que j'aime. :-)
    Merci et bonne année, gente dame aux expressives mains !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah, tranche de cours pour tranche de courges...
      Sacrée paysanne, alors, à très vite, merci à toi!

      Supprimer
  3. Tu es géniale, mais du genre VRAIMENT géniale. 1) Les photos sont magnifiques 2) le texte est magnifique 3) la recette est magnifique ( 4) tu as utilisé ton objectif à focale variable ? Mais elles sont fabuleuses, tu es douée-issime !.. )
    Re-bonne année, et à vite ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'IM-PO-RTE-QUOI! :) Oui j'ai utilisé la focale variable ;) Ces photos étaient les premières et pour tout t'avouer je ne les aime pas du tout, j'ai hésité trois plombes avant de les conserver!
      Sinon, c'est toi la douée ici!
      A vite aussi! :)

      Supprimer
  4. une belle année 2015 à toi ! réjouis- nous encore de tes écrits, de tes anecdotes, de tes si belles histoires et de tes délicieuses recettes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci beaucoup de ces jolis vœux, reçois tous les miens en retour!

      Supprimer
  5. Merci pour cette bonne recette !
    Belle année à toi Céline, de la douceur, de la lumière, de l'humour, de l'amour !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Isabelle! Je suis ravie de te retrouver, bonne année à toi!

      Supprimer
  6. Oh là là ces photos ! Et puis soupe + crumble, il n'y a pas à dire, c'est une excellente association !
    En ce moment je fais souvent de la soupe de carottes, mais celle-ci a l'air très bien aussi :-)
    Bonne année (encore une fois !) jolie Cél !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh vouiiii, carotte, c'est bon aussi! D'ailleurs, carotte + cacahuète, c'est un bon duo... :)
      Bonne année à toi aussi, bisous Mnémo!

      Supprimer

*Merci de vos mots! *