mardi 25 novembre 2014

Vers la nuit (soupe et biscuit dedans)




Vers la nuit.

Nous allons vers la nuit.
De jour en jour, la clarté se fait plus rare, plus brève.
De tour de lune en tour de lune, la lumière vient plus tard, part plus tôt, mystérieuse voyageuse qui échappe des mains comme une femme têtue, comme la fumée d'une flamme que le vent vient souffler.

En cette fin de novembre, la nature peu à peu s’endort, et son déclin bleu-gris jette sur les champs un voile de sommeil. Aux petits matins, les nappes brumeuses semblent prolonger la nuit et réaffirmer le besoin rêveur de tout l’orbe qui frotte ses yeux lourds.
En cette fin de novembre, le sol est encore jonché de feuilles comme l’est de confettis le parquet de la fête, une fois que tout est fini.
Tout ralentit, comme un balancier qui s’apaise.




Le mois d’octobre est celui des accords baroques et flamboyants. Novembre, décembre sont pour moi ceux du silence. D’ailleurs, souvent, j’écoute moins de musique. Comme si j’avais besoin de retrouver le son, le vrai son. Le bruit clair de la cuillère dans le thé du matin. Le bruit doux des quartiers de clémentines lorsqu’on les désolidarise, avec ce tout petit claquement au moment où le dernier millimètre cède. Le bruit tendre du pull en laine que l’on enfile. Le bruit du souffle tiède dans la brume fraîche, lorsqu’il n’y a rien autour, le tintement joué par la bague de la main qui saisit la tasse chaude.
Le froid se pose sur le monde.
La nuit l’enveloppe de ses bras pleins de torpeur, et, dans le grave profond de sa voix, éteint son feu.
Ah, nuit de l’hiver, dans tes imprenables rouages...je t’aime.
Mais je t’aime parce que je sais que le renouveau viendra. Je t’aime comme on aime le silence avant de prendre l’instrument, comme on aime le vide avant d’envisager le plein.
Peu de gens savent que Noël n’est pas le 25 décembre pour rien. Noël est le 25 décembre parce que la fête s’est greffée sur des fêtes anciennes, des fêtes qui depuis la nuit des temps célèbrent la fin de la nuit croissante. Le renouveau après le solstice d’hiver, le cri de la victoire après avoir retenu son souffle : c’est bon, la mort ne continuera pas, c’est bon, le mouvement de déclin s’est arrêté, tout va repartir, tout va recommencer. La lune nous l’a dit, les astres, puis les longueurs des jours. Voilà pourquoi Noël est si beau, tellement digne d'être célébré : fêter Noël, c’est s’inscrire dans un rythme si vieux que les anthropologues ne s’aventurent même pas à le dater, c’est épouser la réjouissance ancestrale d’une fin de déclin.
Encore un mois, et les jours amorceront le mouvement inverse.
L’amorceront-t-ils ? Il y a des millénaires, les hommes avaient la folie (-ou la sagesse ?) d’en douter. Chaque année, ils vivaient ce déclin avec des points de suspension et d’interrogation plein l’esprit.
Vous avez peur, vous, des arbres morts ? Moi, un peu.
Ils me rappellent que tout est happé par le mouvement du temps, appelé par la nuit.
Ils me rappellent que tout ce qui vit est appelé à perdre ses feuilles.
Mais ils murmurent aussi, dans le silence hâve, que le chant du monde est cyclique. Que, si tout, dans ce qui nous entoure, suit une courbe descendante avant d'en suivre une nouvelle, ascendante, il ne peut pas y avoir de vraie fin, définitive, catégorique, irrévocable.
Tout ce qui va vers sa fin doit bien être appelé à être de nouveau, ensuite, différemment, mais à re-naître. Allez savoir.


Un déclin, mon déclin, oui, pourvu qu'il ne soit pas irréversible...Le temps peut fuir, nous pourrons toujours faire appel. Lune décroissante, dis-moi que nous le pourrons.

La nature le fera même, sans doute, pour nous. Elle opposera son véto ancestral, celui qui écrit dans l'écorce, que vienne l'hiver, pour que (re)vienne un printemps.











***










 


Deux recettes en cette fin de novembre, en cette course vers la nuit...

Simples et réconfortantes.


Une soupe, parce que j'aime tant cela lorsque le froid arrive.
Et des petits biscuits sucrés surprenants : j'aime bien utiliser les lentilles corail en version sucrée, lorsqu'elles sont toastées à sec, elles prennent un petit goût qui s'entend rudement bien avec la clémentine, la châtaigne, la noisette, et la cannelle.
(Je n'ai pas ajouté de pépites de chocolat, mais je pense que ce ne doit pas être mal non plus...)


Soupe d'hiver verte au thym et à la verveine

 

 

 



Pour 4 personnes
1 petite pomme de terre
1 poireau
1/2 brocoli
1 cuillère à soupe de purée d'amande blanche
1 cuillère à café de thym
Une cuillère à soupe d'eau florale de verveine
Une pincée de sel et de poivre
Dans une casserole, mettez les légumes lavés et coupés, le thym, et de l'eau à hauteur. 
Faites cuire une vingtaine de minutes, puis mixez avec la purée d'amande, le sel et le poivre. Ajoutez l'eau florale.
Ajoutez de l'eau selon la texture désirée.
Servez bien chaud...





***


Petits gâteaux lentilles corail, clémentine et noisette

 

 



(Pour 8-10 petits biscuits)

90 g de lentilles corail (crues)
50g de farine de châtaigne
1 cuillère à café de cannelle
50 g de sucre intégral
1 clémentine
2 cuillères à soupe d'huile d'olive neutre
1 cuillère à soupe de miel
1 verre de noisettes



Préchauffez le four à 180°.
Torréfiez à sec quelques minutes les lentilles corail. Mixez-les afin d'obtenir une poudre.
Mélangez la poudre avec la farine de châtaigne, la cannelle et le sucre.
Épluchez la clémentine et mixez-la. Intégrez-la dans le mélange, ajoutez l'huile, le miel et les noisettes.
Amalgamez le mélange. Au besoin, rajoutez un peu d'eau ou de lait végétal.
Formez des petits palets, disposez-les sur un plat recouvert de papier cuisson et faites cuire au four environ 15 minutes : ils ne doivent pas être trop dorés et deviendront plus croustillants en refroidissant.











Bonne fin de novembre,
Bonne nuit...
Prenez soin de vous!
<3






28 commentaires:

  1. Quel joli texte ! Voilà qui réhabilite le mois de Novembre et ses si courtes journées.
    Et quelque chose me dit (mon estomac gourmand par exemple !) que tes petits biscuits feront un excellent petit dessert à emporter chez mes amis, ce week-end :) Petite question sur le rendu final : sont-ils friables ou se tiennent-ils suffisamment après cuisson et une fois bien refroidis ? Des bisous, petite magicienne des fourneaux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci beaucoup petite Pomme! ;-) J'espère que ces petits biscuits originaux ne déstabiliseront pas trop tes amis! Ils se tiennent très bien, et ne sont pas trop friables (plutôt croustimoelleux selon la dose de miel que tu mets! ) Et customisables à volonté selon le contenu de tes placards (raisins secs, chocolat, graines... ne zappe pas les noisettes cependant, ce serait dommage!)

      Supprimer
  2. Bonjour ! J'aime beaucoup tes photos. J'aime beaucoup l'hiver aussi. Une saison qui invite à se retrouver soi mais aussi les proches. J'ai tendance à être plus à mon écoute à cette période. J'ai besoin de beaucoup de "cocooning" (je ne connais pas le mot en français...peut être que toi oui) ce qui passe par beaucoup de soupes, des chocolats chauds, des épices chaudes (le mélange d'épices à pain d'épices tout frais fait), des porridges même le soir quand je rentre un peu tard.
    Je n'avais pas fait le lien entre la fin de la nuit croissante et Noël, pourtant je suis au courant pour les 2! Merci du rappel.

    L'association des saveurs pour les biscuits m'a parlée de suite. Je suis surtout extrêmement curieuse des lentilles corail en sucré. Je n'ai jamais eu ni vu cette idée. Elle m'intrigue beaucoup. Alors je tente dès ce soir, j'ai exprès acheté 2 clémentines ce midi !! Deux...une version en suivant scrupuleusement ta recette, une autre en remplaçant l'huile par de la purée de noisette (je pense).

    Prends, toi aussi, soin de toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah les porridges du soir, ce sont les meilleurs, ceux que l'on déguste en chaussettes sur le canapé, alors qu'il fait nuit noire... Merci de ton commentaire, et de ce retour qui me touche beaucoup!
      Tu nous diras ce que tu as pensé de ces petits biscuits, ils sont pour le moins originaux, mais j'espère qu'ils te plairont! N'hésite pas à les adapter à ton palais, plus ou moins d'épices, de noisettes... Et avec de la purée de noisettes, humm!! Ce doit être divin! Merveilleuse idée! :)

      Supprimer
    2. Tout juste sortis du four ces petits biscuits. Une pure MERVEILLE !! Je ne saurais pas dire lesquels je préfère (peut être à la purée de noisette). Un poil trop sucrés pour moi mais je diminuerai encore la prochaine fois. Les parfums se mélangent à merveille. J'ai mis des épices à pain d'épices. Un petit avant goût de l'avant. Sans doute je les referai (il faut aussi que je teste les spéculons d'Ophélie ainsi que les biscuits allemands qu'elle nous a promis) mais jamais je ne mettrai de chocolat. Ils sont équilibrés et subtils ainsi. Merci !!

      Supprimer
    3. Super! Oui pour le sucre, il faut adapter, j'avoue que j'en mets souvent moins aussi! Ravie qu'ils t'aient plu! (Et bientôt à nous les biscuits d'avent, c'est sûr! :))

      Supprimer
    4. Disons que je suis en période lentilles corail !! Biscuits, dahl ce midi et puis je n'ai pas pu m'empêcher de suivre le conseil d'Hélène concernant la pâte à tartiner qui est plutôt un genre de coulis pour mon porridge demain matin. Concernant le dahl, je n'ai toujours pas trouvé ce qui me plait. Je n'arrive pas à obtenir un plat bien parfumé au final. Si quelqu'un a des suggestions indiennes, je suis toute ouie.

      Supprimer
  3. Une petite question: aurais tu d'autres utilisations de la lentille corail en sucré ? Cuite en purée pour remplacer autre chose ? Ou autre ?
    merci beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux, sur la même base que ces biscuits, en enlevant clémentines et noisettes, en sucrant un peu moins, faire une base de pâte à tarte sucrée! :)

      Supprimer
    2. D'abord, merci Céline pour ce joli moment de rêverie. J'aime tant l'hiver...
      Anonyme, pour les lentilles corail, tu peux les toaster comme Cél et les utiliser dans un granola en remplacement d'une partie des céréales, ou dans le topping d'un crumble, ça sera extra-croquant ! Et si tu mixes des lentilles cuites avec des purées d'oléagineux et du cacao, ça fait des pâtes à tartiner du tonnerre.

      Supprimer
  4. j'aime tes articles, si plein de poésie, d'amour; si bien que je me sens apaisée ...
    merci pour ces recettes que j'ai bien envie d'essayer

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi! C'est un merveilleux compliment! <3

      Supprimer
  5. Merveilleuse manière de décrire l'hiver, vraiment, au niveau des textes c'est l'un de mes posts préférés depuis le début !
    La photo avec le chocolat, la clémentine, la maille et le livre, mmm... Perfection !
    Merci aussi de partager avec nous ces bien beaux ciels et ces recettes, particulièrement photogénique ! Chouette idée les lentilles corail. Pour la soupe, j'ai un doute, les doses sont bien pour 4 ? Quand et en quelle quantité intervient l'eau ? Pour l'eau florale de verveine, je n'y aurais jamais pensé ! Merci encore pour ce beau blog à grignoter sans modération :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est trop gentil Manon!
      Pour la soupe, je suis vraiment désolée de ne pas avoir été plus précise, tu as bien fait de me demander! C'est juste que parfois cela me semble évident mais tu as tellement raison, cela ne l'est pas du tout! :D Donc, j'ai précisé : tu mets de l'eau à hauteur des légumes avant cuisson. Après cuisson, tu mixes, tu joutes la purée d'amande, et rajustes selon la texture que tu souhaites, bonne soupe très épaisse, ou plus légère... Pour les quantités, là aussi, c'est up to you! Avec des gros légumes, cela fait 4 gros bols... Tout dépend aussi de l'utilisation de ta soupe, en entrée, ou en plat principal! (Là ce sera plutôt pour deux personnes, voire une! :)) Disons que ces quantités-là donnent 4 bols raisonnables.
      Merci encore à toi :-)
      Bonne fin de novembre!

      Supprimer
  6. Oh oh oh ! De la soupe et des biscuits ! Tout ce que j'aime et plein de nouvelles choses à tester !
    Pour la soupe, je suis bien contente que tu proposes de l'eau florale : voilà un monde qui m'intrigue et que je n'ose pas aborder ! De même que les herbes aromatiques : elles m'attirent mais je ne sais pas vraiment les utiliser. Alors petit à petit je me lance en suivant tes recettes (ah les légumes au four avec du romarin !).
    Les petits biscuits je suis en terrain plus connu, même si je n'ai pas encore eu l'occasion de tester la farine de châtaignes, ni de miser des lentilles !
    Que de belles soirées d'hiver en perspective !
    Bonne journée jolie Cél !

    RépondreSupprimer
  7. Oh tu fais bien d'attirer mon attention sur les eaux florales et les plantes, je prendrai le soin d'y réfléchir dans les prochaines recettes, Mnémo! (Parce que c'est trrooooooop bon pour passer à côté!! :))
    La farine de châtaigne, jamais? Oh, alors là, n'hésite pas une seconde!! C'est une tuerie! Si tu es habituée aux biscuits, tu peux faire tes recettes habituelles en remplaçant 10-30g de farine autre par de la farine de châtaigne, ou la glisser dans des pains, des crêpes, enfin tout! (recettes à venir si tu veux ;-)) Pour les lentilles, c'est plus original, néanmoins très bon! (Et cela permet d'augmenter sa consommation de légumineuses de manière gourmande ;-)) Bonne journée à toi!

    RépondreSupprimer
  8. coucou vous !! ;)
    ouiiiiii !! j'ai du retard !!! pfffff (la merveille me prend TOUT mon temps ::: :D)
    mais tu ne vaspas être déçue !!! un pain je vais te pondre !! na !
    alors la photo du livre/pull là ... pfffffffff trop chouette (ilest fait main ce pull??)
    la photo de la mandarine ..... pfiou quoi !!
    j'aurais une question (se tord les mains et lespieds tout en regardant le sol mais en cherchant l'apporobation dans tes yeux de ta tête penchée ...)
    tu voudrais pas deviendre mon .... professseur(je n'aime pas le e du féminin !! :p ) donc :
    professeurdeketudissibienléchoses quechépadiremouaaa????? siteupèèèèèèèè
    oh merci Cél!! téunNNamour !!!
    t'sais quoi?, ta recette de p'tis gateaux, là?,je vais l'essayer de suite !!! na aussi !!
    l'eau florale de verveine .......non mais c'est quoi ENCORe ce truc de ouf que je ne connais pas ??? (la grande prêtresse n'en n'a jamais parlé ....... elle ne se rait donc pas LA plus grande??? )) ;)
    sinon le mois de novembre est pour moi, source de joies !! mes enfants sont nés ce mois-ci !! un le 1er et l'autre le 26 .... et ..... d'autres choses mais ça fera l'objet d'un autre comm haing !!! ;)
    et pour finir (ouf !) je n'ai absolument pas peur des arbres morts !!! (ça doit bien être la seule chose d'ailleurs!!!) :D
    ils représentent la vie pour moi !! la vie qu'ils vont donner, en se décomposant, à tout ce qu'il y a autour d'eux !! enfin voyons !! CQFD non??
    je t'embrasse tendre Cél et te fais des bisous touplin !!
    quel bonheur d'avoir rencontré ton chemin !!! merci <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'as fait rire Résé! Je veux bien être ta prof d' N'IMPORTE QUOI, avec le plus grand plaisir!
      Le mois des anniversaires, c'est toujours le préféré... Ici, c'est plutôt Mai et Août pour la famille...Février pour moi... Que j'aime ce mois! :D
      La "grande prêtresse" maîtrise très certainement TOUTES les eaux florales, je n'en ai aucun doute! Et elle doit les utiliser à la perfection! C'est vrai, tu n'en mets pas dans tes plats? C'est délicieux! J'en reparlerai alors! (La verveine fait merveille dans les compotes, aussi... ou bien, tu peux laisser un peu "infuser" des fruits comme des pommes dedans avant de les déposer simplement sur un fond de tarte... C'est délicieux! Plein de bisous Résé, c'est moi qui suis ravie que tu aies rencontré mon chemin!
      (Et pour les arbres morts, tu as tellement raison! Je penserai à toi dans ma promenade dans les bois de tout à l'heure! :))

      Supprimer
  9. et hop !! dans le four !! (déjà crue la pâte ....)

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour céline, je te lis depuis quelques mois, mais je n'ai encore jamais laissé de commentaire... J'ai aimé tes textes dès le début parceque je m'y reconnais dans beaucoup! Et cet article est particulièrement bien, je ressens ces mois-ci un peu de la même manière que toi. Tes biscuits ont l'air fabuleux!! Penses-tu que je peux remplacer la farine de marron par des marrons cuits et mixés?
    J'habite en autriche où il n'y a pas de ce genre de farine malheureusement... A bientôt!! Johanna

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Johanna! Je suis ravie que cela te plaise.
      Pour les biscuits, je pense que les marrons mixés ne feraient pas l'affaire, l'idée est de rajouter de la farine pour que cela se tienne : tu peux donc plutôt remplacer la farine de châtaigne par une autre farine, de riz complet si tu veux un résultat sans gluten, de petit épeautre, ou sinon, simplement de blé! Quel dommage que tu ne trouves pas de farine de châtaigne chez toi, c'est tellement bon! Cela dit, l'Autriche doit être un pays merveilleux, j'en ignore tout, mais je l'imagine très agréable!
      Merci encore de ton passage, à bientôt et bonne journée Johanna!

      Supprimer
    2. Merci pour tes conseils, je vais chercher sur internet alors, ce serai trop dommage pour le goût des châtaignes...! Ouioui l'autriche vaut le déplacement, mais la france aussi, donc c'est bien de connaître les deux en tant que bilingue biculturelle ;-) a bientôt!!

      Supprimer
  11. Ah, depuis le temps que je voulais te laisser un petit message...
    Merci, merci, merci Cél pour ce magnifique article, il est si beau, si vrai et si touchant ! Et je ne parle pas des photos...
    J'ai un peu de mal à apprécier les mois de novembre-décembre, surtout parce qu'on ne voit jamais le jour : le matin, on part, il fait nuit, on rentre le soir et il fait nuit noire également... Sans compter tous les stores fermés la journée pour voir ce qui est projeté/écrit au tableau. C'est vraiment quelque chose qui me casse le moral, j'ai besoin de voir de la lumière, de la vraie, pas des néons horribles. Donc même si j'essaye de leur trouver quelque chose qui me plaît, je ne peux pas m'empêcher de les maudire. Du coup, j'essaye d'arrêter de me plaindre, et je "fais avec" :-) (et, au contraire, je bénis la vingtaine de décembre, rien que de savoir que les jours rallongent - même si ça ne se remarque pas forcément -, ça me remonte le moral !)

    Bon, et parlons de ta soupe et tes biscuits.
    Mais c'est quoi ces tueries ?!! De l'eau florale de verveine dans de la soupe, oh, je n'y aurais jamais pensé, tu es géniale !! Les petits gâteaux, eux, vont être faits dès que je rentre à la maison (bientôôôôt, finalmente ! ), et je sens qu'on va se régaler ! Les lentilles corail en sucré, j'adore. Ce que je préfère - jusqu'à maintenant, les biscuits vont certainement piquer la place ;-) -, c'est de les cuire 'nature', avec seulement de l'eau, et de les manger encore chaudes avec un filet de sirop d'agave, des graines de tournesol/courge/sésame grillées et parfois des pépites de chocolat. D'ailleurs, je crois que je les mange plus souvent sucrées que salées ! En tout cas, en attendant de rentrer, j'ai bien envie de décliner tes petits gâteaux en version porridge ;-)

    Prends soin de toi aussi <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. [Vrac du commentaire pour ne pas te voler trop de temps :]
      roo, !!!, !, <3, mais merci, mais, ça va pas la tête, si touchée que ça te plaise, ah oui pour la nuit du matin et du soir je partage, moi aussi je trouve cela dur, j'essaie de passer du temps dehors chaque jour (quitte à rogner sur la pause du midi) pour respirer le vrai air du vrai jour sinon je déprime, hi hi, mais bientôt fini, welcome decembre, mais Gaëlle tu es trop adorable, rooooo, lentilles corail avec sirop d'agave (ou d'érable argh), et des graines, oh mais oui bon sang comme ton porridge, aaaaah, oui, je veux ça tousssuite, lentille-châtaigne en porridge à ta manière, oh là là là là, trop faim, ou même avec ton halva émietté dessus, sinon lentille corail-noix de coco aussi c'est bon, dis moi as tu déjà essayé la farine de coco?, à très vite,
      <3 <3.

      Supprimer
    2. Ah, la farine de coco... J'en ai (mon père en avait acheté en croyant que c'était de la noix de coco râpée) , mais comme je suis un peu bizarre, je ne m'en sers pas : d'un côté, je ne sais pas quoi en faire, et de l'autre, quand je vois une recette qui en contient, je n'ose pas l'utiliser (ne cherche pas à comprendre ^^ ). Du coup, le bocal me sert pour caler mes livres... Mais pourquoi pas en mettre dans le porridge, tiens ??
      En tout cas, tu ne me déranges pas du tout avec tes commentaires, bien au contraire !

      A bientôt !

      Supprimer
    3. QUEUOI? La farine de coco mais c'est ma régalaaaade de la mort qui tue! J'en ai toujours dans un pot à confiture et s'il est vide ça ne va pas du tout du tout! On peut en mettre dans une pâte à crêpe/pancakes, dans des muffins, des cakes, juste un peu en plus pour parfumer... Mais je la cuisine rarement parce que Dorian n'aime pas la coco (ce fou), du coup, ce que je préfère, c'est la manger toute crue! C'est un additif gourmandissime que je déguste égoistement... Saupoudrée sur un porridge justement, par dessus la banane! Ou sur des quartiers de pomme, ou sur une tranche de pain essène, ou sur une tartine par dessus un peu de purée d'amande... C'est tellement, tellement bon!
      Allez, fais valser tes livres, ouvre le bocaaal! :))

      Supprimer

*Merci de vos mots! *