dimanche 31 août 2014

Le goûter de la récré ( "driiing.")




Quand la cloche va sonner, je ne vais pas pouvoir m'empêcher d'y penser.

Penser à la petite à lunettes avec son cartable un peu lourd qui passait sous le grand porche. Penser aux matins où je me demandais si j'avais assez révisé les verbes irréguliers pour l'interro d'anglais, to write wrote written, et si j'avais bien pris mon sac d'EPS, parce que oui, nous sommes en semaine B, donc il y a EPS.
Si, on est en semaine B, j'ai regardé sur l'emploi du temps au dos de mon carnet de correspondance.

Non, je ne regarde pas Hartley, cœurs à vif, mais je veux bien que tu me racontes celui d'hier. Et dans le bus on pourra s'échanger nos agendas pour y écrire des petits mots.





Tu as pris ton ticket de cantine?
(Si toi aussi tu as entendu cette phrase lève le doigt.)
Il faut que j'emmène d'autres copies doubles, je n'en ai plus dans ma pochette verte.

"Sortez une feuille.
-simple ou double?..."






Des cartouches. Quand elles sont finies, il faut les donner au fou qui collectionne les billes de cartouches. Dans toutes les classes il y a un fou qui collectionne les billes de cartouches. Mon effaceur tout rayé de bleu et blanc. Un crayon, par chez nous on dit un "crayon de bois", mais c'est un régionalisme. Un "crayon à papier", quoi. Et même un stylo-gomme que j'adorais, tu appuyais sur le bout pour faire sortir la gomme. (Pas une gomme slap-slap, si à toi aussi ce nom dit quelque chose parce que tu fais partie de la génération Tom-Tom et Nana, lève le doigt.)

 Mon crayon à paillettes, parce que oui, quand tu es une fille et que tu as 10 ans, écrire ton titre avec un crayon à paillettes, c'est trop cool.
Les paillettes du crayon à paillettes, ce sont les éclats de mes souvenirs de collégienne, ils ternissent avec le temps, dérisoires, mais, précieux, il en reste toujours un petit brillant sur le papier.
Une trace, qu'il ne faut pas regretter, d'un passé joli et révolu, avec de la lumière et de l'ombre.
Une petite bille de cartouche.

Prends un goûter pour la récré.
Un pitch à la fraise. Vous n'aviez pas ça, les pitchs? Un balisto.

Et les Figolus. Des petits sablés fourrés à la figue, assez tendres en bouche.
Tendres comme des mots sur un agenda.





Je vous en propose une version (un peu plus) saine et maison, très agréable à faire, et j'oserais affirmer qu'elle est meilleure que l'originale, si je ne gardais pas ce petit goût spécial en tête comme une saveur d'enfance qui ne saurait être détrônée.




Enfin, bref, que vous connaissiez ou non les Figolus, essayez ça, parce que c'est vraiment bon!


































 Pour environ 25 biscuits
(ou un paquet de Figolus maison)

30 g de farine de maïs
100g de poudre d'amande (ou d'amandes moulues)
120 g de farine T65
100 g de sucre blond
50 g de purée d'amande blanche
50 g de beurre
1 œuf

100g de figues sèches


 Nota : on peut omettre le beurre et le remplacer par 50 g de purée d'amande. C'est bon, mais je dois avouer que j'ai préféré cette version. On peut aussi remplacer l’œuf par une cuillère à soupe de crème de soja.
J'aime bien l'alliance de la farine de maïs, qui donne une légère couleur jaune, avec l'amande dans cette pâte sablée, mais on peut également mettre seulement 250 g de farine blanche.










-Une heure avant environ, mettez à tremper les figues découpées en petits morceaux dans un bol de thé (ou d'eau chaude.)


-Préparer la pâte sablée:
Mélangez les farines, la poudre d'amande, une pincée de sel et le sucre dans un grand saladier.
Dans un autre, faites fondre le beurre, et ajoutez-y la purée d'amande.
Ajoutez ce dernier mélange au mélange sec. Pétrissez : si la pâte est trop sèche, ajoutez un peu d'eau, si elle est trop humide, farinez-la légèrement.
Formez une boule, filmez-la et mettez-la au frais pour une heure au moins.

-Préparez la pâte de figues :
Mixez les figues au blender (en plusieurs fois si nécessaire) avec un peu de leur eau de trempage pour faciliter le mixage.

-Préparez les biscuits :
Étalez la pâte en rubans. (J'ai obtenu 6 rubans avec cette quantité.)
Étalez la purée de figue sur 3 rubans. (Soyez généreux, j'ai mis plusieurs essais à comprendre qu'il ne fallait pas hésiter à bien garnir la pâte.)
Recouvrez les rubans garnis avec les 3 autres rubans.
Soudez délicatement le bord avec des doigts humides.
Découpez à l'aide d'un couteau bien aiguisé des carrés.

(Vous pouvez marquer le dessus de ces carrés avec une fourchette ou une planchette à gnocchi, comme j'ai essayé de le faire, mais la figue a tendance à s'échapper, et, honnêtement, ils sont bons même sans petites rayures.)

Mettez les carrés dans un plat recouvert de papier cuisson et réfrigérez pendant au moins 2 heures.
[Vous pouvez alors congeler une partie des biscuits, il vous suffira de les sortir du congélateur et de les faire cuire quelques minutes de plus un jour d'envie pressante de figolu.]

Faites cuire les biscuits
20 minutes à 175°.
Sortez-les et placez-les sur une grille.
 Les biscuits se gardent quelques jours dans une boîte hermétique (ils sont moins croquants mais prennent encore plus le parfum de la figue.)












Si vous amenez ça à vos collègues, attendez-vous à un concert d'exclamations nostalgiques et pleines d'une gourmande complicité. A croire que le Figolu n'a pas d'âge, comme les billes de cartouches, et les sonneries de rentrée, sur cette terre de petits dos courbés sous les cartables et de crayons à paillettes.





21 commentaires:

  1. Que de souvenirs dans cet article... :)
    Juste merci de nous faire retourner en arrière, ce n'est pas si vieux et pourtant ça me parait si lointain tout ça ; se tenir en rang deux par deux en se tenant la main, rentrer sagement s’asseoir à sa place, toujours la même, écouter la maîtresse et regarder de temps en temps la pendule voir si la récrée est pour bientôt, sortir et jouer aux billes, s'inventer des histoires, incarner des personnages de séries ou de film, s'amuser avec les cocottes en papier "combien ?" "154" "mais c'est trop ! Bon... 1, 2, 3... 153, 154 ; quelle couleur ?" "rose" "t'es belle !" (bon des fois tu prends vert et tu pues mais c'est pas grave faut tous les essayer !). Et puis ces tenues so kitch d'un autre temps ! Mes petites robes fleuries ou mes pantalons imprimés et puis mes pulls en tricot aux effigies Disney tricotés par ma tante... Par contre j'avoue que je ne me souviens pas de mes goûters, je crois que j'en prenais rarement, il y a eu les bananes écrasées au nesquik ou les carrés de chocolat dans un morceau de pain beurré et puis les bonbons achetés à la sortie de l'école, ce que je préférais c'était les fils, j'en faisais des scoubidous puis je les mangeais ^^
    Tes photos sont très jolies je trouve et puis j'aime bien les pages du livre qui se tournent (surtout qu'elles partent de l'analyse biologique ! ^^)
    Bisous et bonne rentrée :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui les cocottes à couleurs... Et les tenues so kitchs, ça s'est sûr!
      Merci Gwenaëlle!
      Merci pour les photos dont je n'étais pas vraiment satisfaite, mais je me suis amusée avec le petit GIF du livre, qui et un manuel du début du siècle et qui parle de grammaire et... d'analyse "logique", et non "biologique", cet acte manqué de ton cerveau scientifique m'a fait rire!! ^^
      A bientôt Gwenaëlle!

      Supprimer
  2. Ahhh....les figolus, je les avais presque oubliés!! Les tiens me mettent vraiment l'eau à la bouche, dommage qu'on ne soit pas collègue ;-) Ton texte est magnifique, comme tous les autres d'ailleurs... Un si joli voyage dans le passé, les petits mots dans l'agenda, Hartley, les stylos de toutes les couleurs... de belles années d'insouciance et de legereté pour ma part. Merci de nous les les rappeller si joliment.
    Belle rentrée à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est trop gentil, Cécile, merci mille fois! Moi je veux bien que l'on soit collègues, hein! Une reconversion dans l'enseignement, ça te dit? ;-D Bises et à bientôt !

      Supprimer
  3. Bonsoir,
    Les Figolus sont le souvenir et le symbole des goûters de mon enfance. J'essaierai ta recette maison quand je me serai remise de mon EDT très moyen (et oui nous sommes collègues !)
    Au plaisir de te lire
    Françoise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ma pauvre Françoise, j'espère que cet EDT aura tout de même des avantages! (Celui de te pousser à faire des figolus en sera un premier... ) Bon courage et bonne rentrée!

      Supprimer
  4. Quelle délicieuse manière de nous ramener à nos années collège :-)

    RépondreSupprimer
  5. Coucou Cél,
    Ah que de souvenirs dans tes mots ! Le carnet de correspondance, le stylo à encre pailletée, celui (chez moi c'était celle) qui collectionne les billes des cartouches...
    Par contre à l'époque, point de goûter pour moi, j'ai découvert les figolus tard, à 18 ans, en prépa, parce que la fille qui partageait ma chambre d'internat adorait ça. Je ne les ai redécouvert que bien plus tard, à 24 ans, alors que j'avais toutes les peines du monde à manger.
    Depuis je n'en ai plus regouté, mais tes photos là, elles me mettent l'eau à la bouche, alors oui, sans doute que je vais essayer (mais d'abord les petits ronds aux prunes que je dois faire depuis 2 semaines au moins) (mais c'est que j'oublie à chaque fois de faire mon œuf de lin à l'avance, alors forcément ça n'aide pas !) surtout que pour une fois j'ai presque tout.
    Bonne rentrée Cél !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah, tu me diras pour les ronds aux prunes! ;-)

      Supprimer
  6. La rentrée vue comme ça, un brin nostalgique mais surtout gourmande, je dis Bravo ! et ton style toujours si enjoué et poétique !
    Est-il possible de réaliser ces Figolus maison avec des figues fraîches ? j'en ai au jardin ...
    Bonne continuation de rentrée réussie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh j'ai peur que cela ne fonctionne pas avec des figues fraiches! Le biscuit serait trop imbibé... Mais je suis certaine que tu trouveras de quoi leur faire un sort, à tes délicieux fruits, parce que c'est si bon! Ah, un figuier dans le jardin, c'est mon rêve... ;-)

      Supprimer
  7. Dommage, j'en ferai cet hiver avec des figues sèches car je ne sais pas sécher les miennes ;-) en attendant on les déguste fraîches, j'en ferai peut-être une tarte ...à voir ... en tout cas merci pour ta réponse ! ;-)

    RépondreSupprimer
  8. J'aime toujours autant ta prose, je dis oui au figolu...je crois que j'ai des figues sèches...J'espère que ta rentrée c'est bien passé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tellement gentil Sarah! Merci! Oui, ça s'est bien passé... :)

      Supprimer
  9. Un petit retour sur ces fameux Figolu faits hier soir: ils sont délicieux ! Ça faisait longtemps que je n'avais pas fait de si bons biscuits: je sens que ta recette va revenir souvent alimenter nos petits creux de quatre heures ;-) J'ai suivi le tout à la lettre, hormis la poudre d'amandes que j'ai remplacée par des flocons de châtaignes moulus (figues-châtaignes, c'est un association très réussie !).
    Un grand merci =) je te souhaite une très belle semaine, aux couleurs de l'automne et aux saveurs de l'enfance.

    Emi Pesch

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh trop cooool!! Flocons de châtaigne moulus, omondieu, quelle idée, fantastique! Bon, il va falloir que je les refasse alors! Merci encore Emi et bonne semaine à toi aussi!

      Supprimer
  10. Ah, les figolus pour moi, c'est le gâteau grignoté dans la voiture, emmitouflée jusqu'aux yeux dans le sweat-shirt de mon papa, les mains et les pieds gourds de froid après une plongée sous marine très -trop?- tardive...
    On repart plonger ce week-end, le paquet n'est plus du voyage depuis longtemps, mais je vais faire les tiens et eux iront voir la mer...

    RépondreSupprimer
  11. coucou Céline ! mieux vaut tard que jamais...je suis vraiment désolée de vous retrouver si tard,. Je pensais que personne ne mettait de commentaire sur mon blog et donc je ne regardais jamais. Merci de votre jentil message . Sur votre invitation, j'ai fini par comprendre qu'il suffisait de taper sur cel pour tomber sur votre blog vraiment super ! bravo !!! les recettes,,,et les figolus..miam ! , . je vais en faire derechef dès demain pour le thé ... ce sera un bon gouter d'hiver à partager avec mes copains de mon école comme pousse capuccino... Sophie...

    RépondreSupprimer
  12. Bonssoir!!! Je viens de découvrir ton blog et c'est une petite pépite! J'ai déjà trois recettes à essayer! Elles ont l'air délicieuse et avec peu d'ingrédients! Merci ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour et merci de ce gentil commentaire!

      Supprimer

*Merci de vos mots! *