mercredi 18 décembre 2013

Flocons de douceur à (s')offrir...




Avant-hier, la blogueuse Mély a mis dans son joli chaudron pastel un article (clic) qui m'a toute réjouie. Elle y glissait des conseils en vue de cette belle période de fête, des idées de cadeaux, de lectures, de films, de cuisine gourmande. La lecture de son article, qui a fait figure de point final à une période de lourd travail un peu grise, m'a donné un sourire vrai, durable, enfantin mais sincère.


C'est que, depuis quelques jours, je m'interrogeais sur la gentillesse. Ce que les Classiques appelaient la « bonté ». Dans ce monde où beaucoup de négatif nous tombe dessus, j'aime à penser qu'il nous faut de la douceur, de l'altruisme, que la bonté est sans doute la valeur la plus riche et la plus belle. Et je me heurte trop souvent à des grognons qui, un peu égoïstes parce qu'un peu malheureux, ne pensent qu'à eux... J'aime jouer les fées clochettes et dire aux autres, ceux que je croise, combien ils sont précieux, par de toutes petites surprises, des petits mots, des petits cadeaux. Mais parfois, comme récemment, je baisse un peu les bras. Découragée par une morosité ambiante, une maladresse commune, un handicap de gentillesse. « Par-dessus toute chose, soyez bons... », un adage bien mièvre, dépassé. Tu es trop gentille, pauvre tarte. L'autre jour, mon amoureux, me surprenant en train de préparer (encore) de jolis petits paquets gourmands à distribuer, m'a dit « Et toi ? Elles sont où, les attentions pour toi ? »...Par là, il ne voulait, lui, le Plus Grand Gentil que la terre ait porté, certainement pas me décourager dans mon Amélie Poulain Attitude. Il voulait simplement attirer mon attention sur le fait que, des cadeaux et des douceurs, j'en fais aux autres, sans m'en faire à moi-même...Grande question philosophique devant l'Eternel : qu'est-ce qui motive à être bon ? Tous mes petits dons, je le dis également aux lecteurs qui ont pu en être les destinataires, je ne les fais certainement pas pour en recevoir en retour. Ni pour recevoir une gratitude ou une admiration quelconque. Je les fais surtout, je crois, poussée par l'idée qu'à répandre des douceurs autour de soi, cela finira bien par être contagieux. Et aussi parce que je sais que témoigner une attention, même minime, même anodine, c'est dire « tu comptes, pour moi, pour les autres. Tu es précieux.» Celle dont l'estime d'elle-même est si fragile prend tant de plaisir à raffermir celle des autres, comme pour raviver la flamme de la confiance en soi par procuration. Vue de l'extérieur, la chose est logique, mais un peu triste.


Je pensais l'autre jour à Marivaux, à son  
« dans ce monde, il faut être un peu trop bon pour l'être assez ».
  J'ai souvent exprimé ma tendresse pour cet auteur. Cette phrase, parfois, comme ces derniers temps où je ne crois plus à grand chose, je m'y accroche. Elle fait figure de petit précepte un peu drôle, de pirouette qui me conforte. Et puis, le destinataire n'est pas précisé. Il faut être un peu trop bon, mais avec qui? Avec tous, y compris nous. Bonté bien ordonnée commence avec soi-même.

Bref, je laisse là mes petites interrogations pour revenir à l'article Noël. En proie à mes doutes, j'étais une hypersensible de l'attention. J'en ai reçu d'ailleurs une magnifique qui m'a toute retournée pas plus tard que jeudi soir dernier. Le genre de cadeaux qui me redonne confiance en la valeur de la bonté dans le cœur des hommes, toute mièvre cette affirmation puisse-t-elle paraître. Et, dans la même lignée, l'article de Mély, qui donne des petits conseils plein de douceurs pour les fêtes, prenant racine dans un vraie générosité toute gentille et gratuite, m'a donné à la fois le sourire et l'envie de la suivre. Le principe que j'adopte est simple : petits conseils de Noël, de tout ordre, littéraires, cinématographiques, gourmands, petites douceurs à avoir en perspective, dans un coin de la tête, pour faire briller un peu les yeux !

Si ceux qui tiennent un blog veulent prendre également le relais, je n'en serai que davantage ravie.



    Les vacances approchent, et avec elles le temps de lire, enfin ! Comme beaucoup de monde, j'ai mes périodes. Mais à Noël, ce que j'aime par-dessus tout, c'est revenir à mes chouchous, mes valeurs sûres : la (bonne) littérature jeunesse...Pas vous ? Les livres qui se mangent comme des bonbons Haribo, qui ont leur lot d'aventure, leurs petites histoires d'amour et leur poésie accessible à plusieurs niveaux !
    Dans la collection, les nommés qui m'attendent et que je vous conseille déjà sont...










    La période de Noël est aussi l'occasion de se plonger dans des films. Je prendrai certainement plaisir à en découvrir, et à organiser de belles soirées (à deux:-)) Mais j'adore regarder, à Noël, les grands classiques qui ont aussi un parfum de retour en enfance.




Se plonger dans de (très bonnes) séries, qui rendent totalement dépendant...

























Ou regarder les épisodes de Noël, même médiocres, des séries américaines, qui donnent envie de manger des pancakes au sirop d'érable et de chanter « Let it snow »

Malcolm 

(l 'épisode où Al dit à tous qu'il les emmène aux sports d'hiver, alors qu'il n'a rien organisé, et il finit par payer avec la carte de crédit reçue pour son fils...)








La petite maison dans la prairie 

(lépisode où, à la fin, Charles ouvre la porte, et voit que la maison est prise dans la neige jusqu'à la fenêtre de la chambre des filles en haut...)


    Sur la toile...
    Pour regarder de jolies photos...lire ou picorer sur les blogs

    Lire les bons conseils de ma copine...

    Regarder les jolies recettes (bio, ou non!)
    d'Hélène, de Beau à la louche, de Clotilde...
    ou rêver des recettes italiennes de la délicieuse Edda...


    Aller sur
    et rêver devant les trésors d'objets uniques, fruits de créateurs du monde entier...
    comme ce sac que je trouve génial!!

    (clic!)

    Aller sur
    et passer des heures à essayer de deviner où on est dans le monde d'après les images...

Regarder les petits bijoux de


(et se dire que décidément cette petite bague est trop chou..)


Noël est l'occasion de plaisirs olfactifs, après ceux des yeux !
Gros coup de cœur pour les diffuseurs de parfum du jardin de mon Grand Père...(clic)
Ce sont des cristaux d'huile essentielle (donc qui ont une odeur suave, très douce, et totalement naturelle, à l'inverse d'une bougie parfumée pleine de cochonneries...), qui dorment dans un contenant en cœur, en boule, de métal argenté, ou de bronze, ou de porcelaine. Les objets sont magnifiques, ils semblent sortir d'un conte de fées ! J'en ai plusieurs, et j'en suis fan, celui que je préfère est ce petit cœur qui sent la fleur d'oranger. 

 
J'aime ces objets qui n'ont pas à première vue d'utilité majeure, mais qui sont pleins de beauté et de poésie...






















Sentir l'odeur du pain d'épices, pour moi terriblement liée à Noël et aux goûters d'enfance,












ou de la gaufre au miel (mon gâteau préféré !)








C'est tellement, tellement agréable de profiter du coucher du soleil qui a lieu si tôt pour prendre en fin d'après-midi une tasse de boisson chaude bien réconfortante !
Deux options...
Le thé ou la tisane...

Coup de cœur pour le mélange de Lov Organic,
Lov is zen, rooibos, morceaux de pommes, mélise, feuilles de mûrier, orange et caramel...


Le chocolat chaud
Classique mais succulent ! Et j''adore aussi le twister en chocolat chaud végétal : lait d'amande et caroube, avec un filet de miel d'accacia ! Mmmm...




La liste serait longue ! Mais gardons...

Une vraie bonne brioche aux fruits confits...


Des crêpes avec du Kokolo dedans


De la pâte d'amande simplifiée
Un beurre d'amande aux éclats d'amande


Voilà, voilà...
J'aurai pu évoquer plein d'autres choses. Cela viendra peut-être...Mais, pour le moment, j'espère tout simplement que ces quelques idées vous auront donné le sourire. N'hésitez pas à commenter... Ou même à reprendre le flambeau, rédiger quelques suggestions spéciales Noël, spéciales Douceurs, spéciales « soyez bons avec les autres et avec vous-mêmes »... !




6 commentaires:

  1. Merci pour ce ( long et délicieux ) message qui a superbement illuminé le matin de cette dernière journée avant les vacances ! Doux, doux, doux...Doudou pour la petite fille qui dort encore en toi ! Bon, bon, bon....Bonbon pour la gourmande que tu es !
    En lisant ces lignes ( toujours ) superbement écrites, je repensais à cette pensée de Lacordaire qui était sous mes yeux, à chaque petit déjeuner, dans le cadre posé sur la table du séjour : " Par dessus toutes choses, soyez bons. La bonté est ce qui désarme le plus les hommes, et qui ressemble le plus à Dieu ". En ce matin d'hiver, je te dédie cette jolie phrase, et t'entoure de mes bras paternels, doux et affectueux. Joyeux Noël !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. <3 Merci de commenter, merci pour ces mots, gentils, bons et doux... Du bonheur en tendresse! ;-)

      Supprimer
  2. C'est tellement toi, toute ces choses bonnes à l'âme et aux sens :-)
    Merci encore pour le paquet surprise, il a exactement eu l'effet que tu dis : en ouvrant on se sent comme un gosse, on se sent aimé, et on a envie de montrer son amour à tout plein de gens en retour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis heureuse, c'était l'effet souhaité! :-) Bonnes vacances la Belle...

      Supprimer
  3. Quelle bonne idée que cet article !
    Ca me donne envie, effectivement, de m'atteler aussi à la rédaction d'un article plaisir, d'un article qui laisserait parler la magie que j'aime tant dans Noël, elle qui nous porte malgré la fatigue, les longues journées et les soucis...
    Merci pour ce moment de douceur, de délicatesse et de générosité qui fait du bien, à celle qui l'exerce comme à ceux qui la voient...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ces mots, trop gentils! Oh, oui, continue à partager tes coups de cœur de tout ordre, c'est un plaisir à lire! A très bientôt!

      Supprimer

*Merci de vos mots! *