dimanche 11 novembre 2012

Dimanche de novembre

En ce joli dimanche froid mais ensoleillé, j'avais des envies de châtaignes et de gros pull...



 






J'ai fait une découverte : en matière de dégustation de châtaignes fraiches, il y a plusieurs écoles.
1. Le marron au feu de bois.( J'ai pas de cheminée, on est mal.)
2. Le marron bouilli. (Casserole, eau, ça va.)
3. Le marron au four. (Four, OK, mais il y a dilemme sur épluchage or not épluchage avant la cuisson.)

Il y a quelques semaines, j'ai fait un premier essai : après épluchage, je les ai fait bouillir 10 minutes, puis je me suis ruiné les mains en épluchant la deuxième peau. Elles étaient succulentes, mais ma technique d'épluchage se devait d'être améliorée, parce que mes doigts n'étaient plus entiers, et les châtaignes non plus, car cette deuxième peau avait été très récalcitrante. J'ai donc continué mes pérégrinations d'automne.
Je suis tombée sur un trésor : Linda Louis, en auteur connu de blog et de livres de cuisines, vient de publier un très joli ouvrage intitulé "Châtaigne" (clic), qui offre plein d'idées pour se délecter de châtaigne sous toutes ses formes. Et moi, j'adooore les châtaignes, entières, en purée, en crème, salées, sucrées, en farine, enfin, ce petit goût d'automne me ravit dès qu'il se présente à mon palais. Dans mon petit marché de campagne, elle est encore accessible et se vend à l'ancienne, au litre, pesée dans des sortes de gobelets en métal.
Ma première opération châtaignes m'a donc enchantée, d'autant plus que j'ai congelé toute ma petite production dans des sacs en petites portions individuelles, ce qui me permet de dégainer la châtaigne à tout moment, et qui, dans le creux de l'hiver, devrait me réchauffer le ventre et l'esprit.
Or donc, dans son livre, Linda Louis propose une deuxième méthode d'épluchage après cuisson au four, que j'ai essayé cet après-midi, pour, tel un écureuil, stocker la châtaigne encore et encore (c'est que le début d'accord d'accord). Mes doigts sont indemnes, et mes châtaignes sont toutes nues et bien plus jolies que les précédentes!
Je vous file le tuyau ...
Il faut enlever la première écorce, c'est l'étape la plus longue, mais pour peu qu'on l'accomplisse en écoutant un bon CD, c'est tout à fait raisonnable. Ensuite, il suffit d'étaler les chataignes dans un plat allant au four, et de les faire cuire 10 minutes à 200°. A la sortie, on les enveloppe d'un torchon, on frotte les demoiselles, et leur petite peau s'en va toute seule! Elle laisse place à de jolis marrons auxquels on ne peut pas résister. (J'ai quand même fait du stock!) La maison sent bon, et le goût des châtaignes "maison" n'a rien à voir avec un bocal...





6 commentaires:

  1. Super ton p'tit blog
    Supers tes p'tites châtaignes
    Super Linda Louis
    Super ton p'tit pull
    Super ton p'tit toi

    RépondreSupprimer
  2. Super la méthode du blog pour éplucher les chataignes....mais il faut du temps, beaucoup de temps....
    mais un CD, c'est pour combien de châtaignes ?....:-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :-) je dirais un cd pour un litre...mais tout dépend du cd...

      Supprimer
  3. Oh oui, ce livre de Lilo, qu'il est bien... Qu'il est doux pour l'automne...
    Tu as du courage de t'être attelée à cet épluchage, néanmoins ! Mais le résultat donne l'eau à la bouche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Iliana! C'est vrai que par internet, il manque la bonne odeur de marron :-) Quant à Lilo, je trouve ses recettes toujours raffinées et appétissantes !

      Supprimer
  4. outch !! ça c'est du truc de chez truc alors!! super !!!
    sauf que .... j'en ai 8 kgs au congélateur ..................... c'est grave docteur?? :D :D
    sinon, je les fais cuire à l'actifry (la machine qui fait les frites avec 1 càs d'huile ......) je fais également mes granola dedans ..... :D :D

    RépondreSupprimer

*Merci de vos mots! *