lundi 8 octobre 2012

Les classiques revisités : le jeu de l'amour et du hasard (Marivaux)

Nous sommes tombés ce week-end sur un site qui nous a beaucoup amusés : "les boloss des Belles Lettres". (C'est là! clic) Le principe n'est pas révolutionnaire, mais il fonctionne à chaque fois : les auteurs ont sélectionné des grandes œuvres classiques dont il font un résumé modernisé...un résumé sur le ton "boloss". Celui de En attendant Godot est particulièrement réussi, Le père Goriot, Mme Bovary nous ont aussi bien fait rire. Comme pour toute parodie, c'est encore plus amusant lorsque l'on connaît (bien) l'original...Mais on rit quand même si l'on ne connaît pas!
L'idée m'a amusée, et j'ai eu envie d'essayer, évidemment. Je ne me suis pas totalement tenue à leur règle, parce qu'ils ne mettent aucune ponctuation, et je n'ai pas pu m'empêcher d'en mettre, un tout petit peu...

J'ai choisi une petite pièce qui m'est chère, un bon vieux Marivaux, parce qu'il n'y en a pas sur le site des boloss, et parce que, me semblait-il, cela manquait!



Le jeu de l'amour et du hasard

 Marivaux


Alors tu vois c'est une pièce de théâtre mais love story à mort, genre le film avec Meg Rayan où tout le monde sait qu'à la fin c'est bisous happy end la vie est carrément trop belle, tu ressors du ciné heureux si t'es amoureux, et si t'es célibataire tu cherches sur qui tu vas mettre le grapin parce que franchement t'en peux plus tu veux manger des spaghetti à deux en mode La belle et le clochard. A l'eau de rose, le bouquin que même si t'es une fille tu trouves ça guimauve, le livre qui dit Marc Lévy t'as rien inventé mon pote tiens-toi bien je vais faire rêvasser la midinette dans le métro puissance mille.
Donc j'y viens, y'a une fille que son père destine à un gars, ils se connaissent pas, et lui forcément il est parfait pour elle tu vois, beau gosse Clooney dans la pub What else et tout, et elle évidemment elle est parfaite pour lui, bien roulée Scarlett Johansson regard de braise mais un peu plus cruche tu vois. Et alors elle se prend la tête avec son père parce qu'elle veut voir à quoi il ressemble le mec sans qu'il sache que c'est elle AVANT de signer le contrat, forcément, elle doute à mort c'est normal au fond c'est quoi ces mariages arrangés heureusement que c'est plus comme ça maintenant. Alors elle a une idée trop trop géniale mais incroyable elle en revient pas tellement qu'elle est géniale : elle échange sa tenue avec celle de sa soubrette, alors ça si c'est pas un truc de gonzesse viens ma copine on échange nos habits mdr t'es trop belle et tout fais péter la collerette haha passe les godasses avec ouh ça te va trop ma chérrrie et tout. Et alors après c'est là que ça devient compliqué genre le scénario d'Inception c'est du gâteau à comprendre à côté, parce que le gars il a la même idée de son côté, viens mon copain serviteur (qui s'appelle Arlequin comme les bonbons ptdr) on échange nos habits haha on s'marre, genre bizarre pour lui d'avoir une idée de fille que s'il faisait son coming out ça nous étonnerait qu'à moitié.
Donc les deux gars sont déguisés et les deux filles déguisées truc de guedin, et alors forcément y'a de la rencontre face à face cheek to cheek où chacun croit que celui qu'est en face est pas déguisé quiproquo à mort que ça s'appelle, et ça devient chaud chaud forcément j'ai déjà dit c'est un bouquin grave love story. Mais c'est compliqué tu vois parce que là truc de ouf :  le maître déguisé en valet tombe trop in love de la maîtresse déguisée en soubrette, alors grooos souci forcément il se dit je vais quand même pas épouser une fille de la France d'en bas faut pas pousser qu'est ce qui m'arrive elle est pas pour moi passez-moi un seau d'eau froide. Et là on atteint le compliqué level 12 que Christopher Nolan lui-même il y aurait pas pensé : quand Georges Clooney craque parce qu'il tient plus le mec tu vois c'est love de la mort j'ai attrapé un coup de soleil un coup d'amour un coup d'je t'aime, il avoue TOUT à Scarlett déguisée, il lui dit en fait je suis un maître et pas Dédé l'employé de service, en fait je suis de la haute tu vois et toi t'es une servante purée je vais me sentir mal et tout. Et alors elle, trooooop dégueu : elle le laisse mariner, elle lui dit pas qu'elle est AUSSI de la haute, elle dit ah ba épouse-moi quand-même si tu m'aimes grand fou, genre le test de l'amour de ouf, je sais pas si tu comprends faut suivre.
Bon je te passe les détails, de leur côté les deux serviteurs déguisés en maîtres c'est love story +++ forcément,  lui le Arlequin il saute quasiment sur la copine de Scarlett sur scène et que ça deviendrait scène coupée nuit d'Avatar que tu verras dans les bonus du dvd si elle lui disait pas mais laisse moi t'es fou pas ici y'a du monde vas-y calme toi.
 Au finish tout le monde avoue tout à tout le monde, allez venez tous on s'embrasse et on s'éclate cool top moumout happy end à mort les confettis tombent du ciel on espère que Patrick Sébastien va pas débarquer pour chanter on fait tourner les serviettes, tout le monde se prend dans les bras genre truc de malade on s'est bien marrés ahah les mecs mdr ptdr même le père et Mario (le frère de Scarlett, pas celui de la Game Boy) ils sont lol lol tape m'en cinq qu'est ce qu'on mange au mariage.




2 commentaires:

*Merci de vos mots! *