jeudi 2 août 2012

Fonte des glaces

S'il y a une gourmandise que les romains mangent à toute heure, c'est bien la glace. 
Il y a des glaciers à tous les coins de rue, et il est très facile, avec la chaleur ambiante, de faire de leurs cornets ou leurs coupelles en carton des collations ou des desserts à moindre prix que l'on déguste en continuant la balade (et en s'en mettant partout).

Du coup, nous nous sommes mis à l'heure locale. La contrainte n'était pas trop douloureuse, parce que je pense que nous n'aurons jamais la chance de manger de si bonnes glaces, même chez le meilleur glacier français. Nous nous sommes mis en quête, à l'aide de guides avisés et de conseils réfléchis, du meilleur glacier. Et nous avons poussé la porte de Giolitti, de San Crispino, de la Gelateria del theatro, de Fior di Luna...Soit les champions du monde. Les winners, les à tout casser. 

 Les boutiques en elles-mêmes font rêver, et proposent des parfums si alléchants que l'on peine à choisir.
La glace au miel de San Crispino est une tuerie. Le sorbet au citron du petit glacier du théâtre, avec des zestes dedans, est une petite merveille. La glace à l'abricot de Fior di Luna, et celle au lait d'amande, laissent rêveurs.

Dans le "Cosmo" en italien (oui, j'ai des lectures très saines, voyez-vous.) (Je ne suis pas comme Monsieur, je n'ai pas acheté l'Eneide en bilingue latin-italien, moi. Quel frimeur.) ils disent qu'en matière de glace, nul besoin de se restreindre. Ouf. L'article tombait à pic. Ils prêtent même aux glaces des vertus anti-stress.
Ils disent aussi que le sorbet est moins gras que la crème, mais très sucré, alors que la crème glacée apporte plus de vitamines avec les produits laitiers qu'elle contient. Pour honorer leurs recherches poussées, je me suis donc sentie obligée, à chaque passage-test chez un glacier, de prendre DEUX boules : un sorbet et une crème. Pêche-Miel, Framboise-yaourt, Fraise-Amande. Dans un souci de pure vérification scientifique.



  
 Mais ma chouchoute, la buonissima, celle que j'ai prise et reprise (pour en être bien sûre), celle que je regrette de tout mon cœur maintenant que j'en suis séparée, c'est celle-là : la San Crispino, un côté Fraise (avec un vrai goût de fruit, pas de sirop), un côté noisettes avec dedans des petits morceaux de noisettes et de meringue. Rien que pour elle, je reprendrais bien l'avion.






3 commentaires:

  1. Arma uirumque cano : canto le armi, canto l'uomo... e canto i gelati.

    RépondreSupprimer
  2. Oh là là, qu'est-ce que tu donnes envie avec tes glaces ! Et tno argumentation sans faille pour la double boule me va très bien, je la réutiliserai, et je ne manquerai pas d'utiliser toutes tes bonnes adresses quand je mettrai ENFIN les pieds en Italie. Les photos sont magnifiques, vibrantes, ça donne encore plus envie d'y aller.
    PS : Un nouveau gloss bio teinté d'un joli rose qui devrait très bien t'aller vient de sortir chez Lift'argan ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Merci de ces gentils avis, et de ce conseil maquillage bien precieux! Quant à l'Italie, c'est le plus beau pays du monde, et j'espère que tu pourras très bientôt le constater! :-)

    RépondreSupprimer

*Merci de vos mots! *