samedi 17 mars 2012

Déjeuner en paix

Les petites déjeuners du week-end sont chez nous des moments de vraie tranquillité. Pris très tard, ils offrent le temps de se réveiller doucement, sans surveiller la montre, de discuter, même de feuilleter des revues en écoutant de la musique. Le café refroidit dans la tasse, tant pis, tant mieux, même : c'est à cela qu'on reconnaît le petit-déjeuner du week-end de celui de la semaine, à la température de la gorgée de café.
Comme je l'évoquais, je suis dans ma période cuisine du monde. Et si c'est définitivement l'Italie, ou plus largement la cuisine méditerranéenne, qui l'emporte dans mon cœur, il faut avouer qu'il y a une douceur anglaise (pour une fois) qui trouve grâce à mes papilles : les scones. J'ai donc eu envie, pour nos petits-déjeuners en paix de ce week-end, de mordre dans des scones chauds, aux flocons d'avoine, assez roots, très peu sucrés, pour pouvoir accueillir, une fois ouverts, une petite cuillère de confiture de fraises du marché...


La recette s'inspire des scones aux myrtilles de Cléa, dans "Flocons d'Avoine".

Pour 8 scones :
100g de farine complète
100g de farine blanche
2 càc de levure
175g de flocons d'avoine
50g de sucre de canne
1 càc de vanille en poudre
1 oeuf
un yaourt de brebis
45g d'huile d'olive
une grosse poignée de cramberries séchées.

Mélanger les farines, la levure, les flocons, le sucre et la vanille. Ajouter ensuite l’œuf, puis le yaourt et l'huile d'olive. Mélanger jusqu'à l'obtention d'une pâte homogène. Ajouter les cramberries. Laisser reposer une vingtaine de minutes à température ambiante.
Etaler la pâte et découper au verre des scones bien ronds.
Faire cuire à 200° pendant 15 minutes.

L'association vanille-cramberries m'a bien plu, mais on peut les customiser à volonté, zestes d'orange et chocolat, amande et miel, raisins et noisettes...
 Ils se conservent bien, et on peut en congeler une partie pour de futurs cafés sereins...

2 commentaires:

  1. Mmm, comme toi, et en tant que fille du Sud, c'est la méditéranéenne que je préfère, mais comme toi aussi, les petites douceurs anglaises de l'heure du thé, mmm... les scones légèrement beurrés, les muffins, les crumpets, le cheesecake... Lire les romans d'Agatha Christie me faisait toujours saliver, pour cette raison !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, et alors, par un jour de pluie comme aujourd'hui, tu me donnes des envies de thé-Christie...

      Supprimer

*Merci de vos mots! *