lundi 16 janvier 2012

Pincée maternelle


Maman, j'ai piqué ta pince.


En fait, je ne l'ai pas piquée, enfin, pas volontairement : l'autre jour, je l'ai empruntée.
Juste comme ça. (Et je ne l'ai pas rangée, oui.) Enfin, tu vois, je l'avais juste prise pour voir, sur la petite étagère-de-maman-avec-plein-trucs-cools-dessus, et puis j'ai oublié de la remettre.
Elle s'est retrouvée dans mon sac, puis dans ma voiture, puis dans ma salle de bain.
Comment ça, je suis coutumière du fait? Comment ça, ça ne t'étonne pas?


Et depuis, je l'ai adoptée. C'est juste une pince noire en plastique comme celle qu'a le coiffeur, accrochée sur le tablier. Ce n'est même pas une belle ni une vraie pince, c'est juste un petit crabe pour maintenir les cheveux pendant la douche ou le maquillage, mais sur mon étagère je l'adore, et c'est elle que je prends, parce que c'est la Pince-De-Maman. Elle est juste usée comme il faut, et je sais, quand je la mets, que tu l'as mise avant moi. J'imagine que, tôt le matin, dans la salle de bain de mon enfance, dans le silence de la nuit et de la maison endormie, tu l'a attachée d'un geste joli et machinal, après avoir mangé tes tartines grillées au miel. J'imagine que, le soir, après t'être démaquillée sous les lampes rondes, tu l'as pincée autour du petit miroir, en pensant aux bonheurs du lendemain. Tes bonheurs, et ceux de tous ceux qui ont la chance de croiser ton chemin.
Elle n'a rien d'un bijou : c'est juste un outil dont tu t'es servi, à l'aube, avant de t'occuper si bien de ceux qui te sont chers, ou le soir, avant de trouver dans tes rêves des idées pour améliorer le quotidien. C'est un ustensile banal mais qui a ponctué les journées si remplies dont toi seule a le secret.
Un détail de ton aurore, une petite chose de ta nuit tombée.





Après tout, Aurore, c'est mon troisième prénom, non?










On ne sait jamais, si je t'emprunte tes outils, peut-être parviendrai-je à te ressembler?



J'aimerais bien que la ressemblance capillaire contamine l'intérieur de la tête.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

*Merci de vos mots! *