samedi 17 décembre 2011

L'écarlate en mouvements


Parce que c'est les vacances, et que mon cerveau se met au repos, je l'épargne et décide de mener les réflexions idoines. Allons-y doucement, je vous révèle aujourd'hui les résultats d'une enquête parfaitement sérieuse et véritablement profonde.
Ladys and gentlemen (surtout ladys, en fait, parce que les autres, je vais les ennuyer. Sauf celui qui partage tout avec moi et qui a la capacité merveilleuse de ne s'ennuyer de rien, et qui a mangé le carambar à la framboise de la photo d'hier.) THIS is the Thought Of The Day (and forgive my poor tired brain.) :

Les 10 bonnes raisons de porter des Collants Rouges.
(Tadaaam!)

-Il fait tout gris, l'œil a besoin de couleur. Du vif, du gai, du qui se voit bien! Du qui change et qui réjouit. En plus, c'est Noël dans une semaine, les amis, tout devient rouge, les nappes, les bonnets, les guirlandes! La Christmas touch du look, qui y pense?

-Le collant noir, c'est tellement 2011. 

-Quand on baisse les yeux, on sursaute un peu en se rappelant que ce matin, on a mis des collants rouges. Et c'est marrant.

-L'homme qui aimait les femmes aurait bien aimé, et Truffaut aussi, certainement. (Et puis moi j'aime bien Charles Denner.)

-Je ne suis pas de celles qui peuvent dire que lorsqu'elles parlent à un homme, il a du mal à la regarder dans les yeux. (Elles s'en plaignent souvent d'ailleurs, alors que cette déviation du regard les flatte, au plus profond d'elles-mêmes.) Pour moi, le collant rouge est l'occasion de vivre cette expérience unique et de m'en amuser.

-Il y avait une promo.

-Ça fait parler. A l'heure de la crise, de la tempête, des présidentielles, des manifestations égyptiennes, parler de collants rouges, c'est une amorce de détente. (Si.)

-Pour peu qu'on les accorde avec une robe noire, on a une pensée vagabonde pour Stendhal. (Ou Jeanne Mas. Selon les références de chacun.) (Ou les deux. Et c'est marrant.)

-On méprise trop nos propres jambes. Une tenue toute neutre avec un coup de projecteur sur elles, c'est un peu donner un solo à un altiste et dire aux violons de tenir l'ostinato.

-C'est joli, en fait.


Finalement.
And that's enough, je dirais même.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

*Merci de vos mots! *